Index EGALITE PROFESSIONNELLE

07/03/2022
Partager
La démarche RSE lancée par la direction place l’Institut Curie au cœur des enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain et affirme que les principes d’égalité des chances et de traitement entre tous les membres du personnel constituent une valeur d’entreprise applicable dès l’embauche et tout au long de la carrière.
égalité

Dans la loi Avenir qui a été votée en 2018, elle-même renforcée par la loi Rixain du 24/12/2021, une obligation de résultats en matière d’égalité salariale entre les femmes et les hommes en entreprise est désormais instaurée.  L’objectif est de corriger l’écart injustifié de salaire entre les femmes et les hommes constaté au niveau national, de donner la même chance d’être augmentés ou promus aux femmes comme aux hommes ; de faire bénéficier d’une augmentation les femmes à leur retour de congé maternité dès lors que des augmentations ont été données en leur absence et d’avoir au moins quatre femmes parmi les 10 postes les plus rémunérés.

L’index est calculé sur la base de ces cinq indicateurs pondérés selon leur importance.

Avec un score de 88 points sur 100, l’Institut Curie dépasse l’objectif réglementaire de 75 points.

Néanmoins, après deux années de progression, l’indice ne s’est pas amélioré entre 2020 et 2021.

Il conviendra donc d’intensifier la politique volontariste déjà déployée pour tendre vers des marges de progression qui sont toujours possibles sur ce sujet.

En complément du calcul de cet index, l’article 14 de la loi Rixain du 24/12/2021 fixe des objectifs de représentation équilibrée entre les femmes et les hommes parmi les cadres dirigeants et les membres des instances dirigeantes des grandes entreprises et ajoute une obligation de publier les écarts de représentation entre les femmes et les hommes au sein des instances dirigeantes et des cadres dirigeants.

Cet écart s’établit pour l’institut CURIE à 0,75% pour l’année 2021 :

- le pourcentage de femmes parmi les membres des instances dirigeantes et les cadres dirigeants au sens de l’article L.3111-1 du Code du travail est en effet de 48,25 % ;

- et le pourcentage d’hommes au sein de ces mêmes ensembles est de 51,75%.

Afin de se rapprocher de cet équilibre, un nouvel accord relatif à l’égalité professionnelle a été signé le 29 avril 2022 avec les organisations syndicales qui réaffirme la nécessité de garantir une égalité des chances et de traitement des salarié(e)s quel que soit leur sexe et reconnaît que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est un enjeu majeur du développement de chaque individu et de l’Institut Curie.

 

Voir le détail du calcul de l'index d'égalité professionnelle femmes-hommes à l'Institut Curie