Protonthérapie : un lieu de haute technologie

Céline Giustranti
22/03/2017
Partager
Le Centre de Protonthérapie de l’Institut Curie propose une forme de radiothérapie ultra-précise utilisée pour traiter certains cancers de l’adulte et de l’enfant. Une telle précision repose sur l’alliance d’un équipement de pointe et d’une équipe d’experts.
Protontherapie-enfant

La protonthérapie est une radiothérapie ultra-précise : elle permet d’irradier avec  une grande précision les tumeurs tout en protégeant mieux les organes sains situés à proximité de la tumeur. Cette technologie ultra-précise est particulièrement indiquée pour traiter les enfants en raison de la diminution du risque de séquelles et certaines tumeurs de l’adulte comme les tumeurs de l’œil.

 

Des salles de traitement adaptées

Le centre de Protonthérapie est équipé de trois salles de traitement : l’une dédiée aux traitements ophtalmologiques et intracrâniens où le patient est assis ; la seconde, où le patient est allongé ou assis, est réservée aux traitements intracrâniens ; la troisième, dotée d’un bras isocentrique, permet les traitements en position allongée de localisations intracrâniennes et / ou situées dans le reste du corps.

Dans les deux des salles de traitement où le faisceau de protons est fixe et horizontal, le patient se positionne en fonction du faisceau. Pour pouvoir choisir les orientations du faisceau par rapport à la lésion, le patient est installé sur une table ou une chaise robotisée permettant un positionnement ultra précis.

La salle équipée du bras isocentrique permet une orientation du faisceau sur 360°. Le patient est allongé sur une table de traitement et c’est donc le faisceau qui est placé selon une orientation très précise.

 

L’accélérateur de protons

L’accélérateur de protons est un accélérateur circulaire, un cyclotron. La source de protons, un plasma d’hydrogène, est située au centre de la chambre d’accélération. Les protons sont accélérés grâce à un champ électrique intense jusqu’à une énergie de 230 MeV (millions d’électronvolts), avant d’être dirigés sous vide, vers les salles de traitement.

 

L’intérêt «physique» et les avantages cliniques des protons

L’intérêt des protons est essentiellement balistique. Le proton est une particule lourde chargée, qui va déposer son énergie le long de sa trajectoire pour s’arrêter brusquement en un point, en délivrant un maximum d’énergie.

Au-delà de ce point, la dose est pratiquement nulle. D’autre part, le proton a tendance à aller tout droit (faible diffusion latérale), la dose déposée dans les tissus situés autour de la tumeur est donc faible. Il est possible d’atteindre la dose optimale dans la tumeur sans dépasser la dose maximale admissible dans les tissus sains, sensibles et adjacents, ce qui a pour conséquence de diminuer le risque d’effets secondaires tardifs qui apparaissent de quelques semaines à plusieurs années après l’irradiation.