Actualité

Monoprix soutient la lutte contre le Cancer à l’Institut Curie

Céline Giustranti
22/03/2018
Partager
Faites-vous plaisir et soutenez la lutte contre les cancers. Comment ? En achetant un tee-shirt ou un tote bag chez Monoprix. La marque reverse 20 % de la somme à l’Institut Curie pour soutenir un projet qui vise à renforcer les chimiothérapies avec des médicaments prescrits pout d’autres pathologies.
Anne-Sophie Hamy Petit - monoprix

Grâce à Monoprix, transformez l’achat d’un produit de la collection féministe (tee-shirt, tote bag, mug, carnet…) floqués des messages « masculin féminin », « les filles, les filles, les filles », « égalité », « liberté » ou « fraternité » en un geste pour la lutte contre le cancer du sein. Pour chaque article 20 % sont en effet reversés à l’institut Curie pour soutenir un programme de recherche innovant dont les patientes pourraient bénéficier rapidement comme nous l’explique le Dr Anne Sophie Hamy Petit, gynéco-cancérologue et chercheuse à Curie.

Aujourd’hui en France, ce sont plus de 384 000 nouveaux cas par an (Source INCa chiffres 2015), soit plus de 1000 personnes par jour, dont plus de 173 000 femmes. Le cancer du sein touche près de 54 000 femmes chaque année et demeure la première cause de mortalité par cancer féminin. La recherche de nouvelles pistes de traitement est une priorité.

 

Et si des médicaments pris pour d’autres pathologies boostaient l’effet de la chimiothérapie

« En raison du vieillissement de la population, plus de la moitié des patientes atteintes de cancer du sein ont également une autre pathologie que ce soit du diabète, de l’hypertension artérielle etc, nous explique le Dr Anne Sophie Hamy Petit, chirurgienne et chercheuse à l’Institut Curie. En conséquence, elles prennent donc un, voire des médicaments complémentaires pour traiter cette maladie chronique. »

Partant de ce constat, le jeune médecin-chercheuse a voulu savoir si ces médicaments - des comédications – avaient un impact sur le traitement du cancer du sein. Cette idée n’avait jamais été explorée avant, à tort car le résultat est inattendu mais des plus prometteurs. Anne Sophie Hamy Petit avec l’équipe du Dr Fabien Reyal montrent que certains médicaments (anti diabétiques, psychotropes, anti hypertenseurs etc… ) augmentaient la sensibilité à la chimiothérapie chez les patientes traitées pour un cancer du sein. Pour certains médicaments, cela passerait par un renforcement du système immunitaire du patient.

Désormais il s’agit d’aller plus loin pour valider les « bonnes » associations entre les comédications et la chimiothérapie et découvrir celles qui activent le plus le système immunitaire. « Pour cela, nous allons analyser les données de plus de 40 000 patients atteints de cancer du sein pour identifier de manière fiable et robuste des médicaments “candidats” non anticancéreux qui augmentent l’efficacité des traitements, » ajoute la médecin-chercheuse.

Dès ces analyses achevées, un essai clinique pourra être envisagé pour évaluer si ces médicaments peu coûteux, peu toxiques et déjà commercialisés permettent effectivement d’augmenter l’efficacité des traitements comme le laissent supposer les résultats préliminaires des médecins de l’Institut Curie. L’étape suivante sera d’étendre cette approche à d’autres types de cancers.

 

En savoir plus