Actualité - Innovation

Daniele Fachinetti perce les mystères du centromère

Anne Coppola
11/12/2019
Partager
Les mécanismes moléculaires de la dynamique des chromosomes permettent de mieux comprendre l’origine des cancers.
Daniele Fachinetti

Les cellules cancéreuses présentent souvent une aneuploïdie, c’est-à-dire un nombre anormal de chromosomes. Plus généralement, l’aneuploïdie peut créer un déséquilibre dans le nombre de gènes et entraîner des maladies génétiques, comme la trisomie 21. Pour mieux comprendre ce phénomène, Daniele Fachinetti s’est spécialisé dans l’étude des centromères, le centre organisateur des cellules.

« Pendant des années, le centromère a été un trou noir dont on ne connaissait quasiment rien », résume le responsable de l’équipe de recherche « Mécanismes moléculaires de la dynamique des chromosomes », au sein de l’UMR 144 (CNRS/Institut Curie). Avec son équipe, il a réussi à déterminer quelles sont les situations les plus probables d’aneuploïdie : « Les grands chromosomes avec un petit centromère ont une probabilité plus importante de se séparer, au contraire des petits chromosomes avec un grand centromère. » Ces travaux font l’objet d’une publication dans l’EMBO journal, spécialisé dans la biologie moléculaire.

Cette avancée nous permettra de mieux comprendre certains types de cellules cancéreuses

explique encore Daniele Fachinetti.

Maintenant que les raisons de la ségrégation génétique sont mieux cernées, le chercheur aimerait comprendre pourquoi cette modification génétique perdure et étudier le phénomène pendant la méiose.

Source : https://www.embopress.org/doi/10.15252/embj.2019102924

Pour aller plus loin