Actualité - Parcours patient

L’Institut Curie poursuit ses investissements technologiques avec un nouveau TEP numérique

Nathalie Boissière
07/12/2020
Partager
Un second TEP-scanner de dernière génération est en service à l’Ensemble hospitalier de l’Institut Curie. Une nouvelle étape dans le plan d’investissement qui, après avoir bénéficié à l’offre de radiothérapie avec les trois accélérateurs Halcyon installés depuis 2019, profite à la médecine nucléaire.
TEP SCANNER

Par l’investissement continu de son parc technologique, l’Institut Curie montre que l’offre de soins proposée aux patients atteints de cancer reste au cœur de ses préoccupations, et ce malgré la crise sanitaire. C’est le cas notamment en médecine nucléaire, où l’installation du deuxième TEP-scanner (ou TEP-TDM – pour  tomographie par émission de positons – tomodensitométrie) de dernière génération, le Vision 600 (Siemens) permet d’améliorer la prise en charge diagnostique et un suivi de qualité de l’évolution de la maladie. Ce nouvel équipement, une première en Ile-de-France, est en service depuis septembre 2020.

 

Ce TEP numérique apporte est un véritable atout : grâce à un temps d’examen réduit et à la technologie du balayage en continu (Flow Motion), ce nouvel équipement permet au patient un réel confort tout au long de son examen et bénéficiera à un plus grand nombre de malades. Cette machine offre également une meilleure détectabilité des petites lésions et donc une prise en charge plus précoce des patients

 se réjouit le Dr Nina Jehanno, cheffe du Service de médecine nucléaire du site de Paris (Département d’imagerie médicale).

 

Le système a une résolution spatiale, une sensibilité et une précision quantitative très supérieures à celles des versions analogiques ; cet impact se traduit également sur la dose de radiotraceur, injectée au patient, qui peut être réduite.

Outre ces avancées en médecine nucléaire, le plan d’investissement de l’Institut Curie a permis depuis 2019 l’acquisition de trois accélérateurs Halcyon, répartis sur les sites de Paris et Saint-Cloud. Tout dernier dispositif de traitement en radiothérapie du cancer proposé par l’industriel Varian, l’Halcyon présente plusieurs avantages : sa conception simplifie et améliore quasiment tous les aspects de la radiothérapie et réunit toutes les techniques les plus novatrices telles que modulation d’intensité, guidage par imageries 2D et 3D, et irradiation volumétrique. Plus moderne, plus rapide et plus ergonomique, il élargit ainsi le spectre des tumeurs traitées.

 

Nous avons le souci permanent d’améliorer la prise en charge de nos patients. Maintenir ces investissements est une priorité dans le contexte actuel. Ils garantissent à nos patients l’accès à l’innovation, ce qui est essentiel pour leur donner toutes les chances possibles

souligne le Pr Pierre Fumoleau, directeur général de l’Ensemble hospitalier de l’Institut Curie.

Focus sur l'Halcyon
La radiothérapie à l'Institut Curie