Actualité - ASCO

L’Institut Curie au congrès annuel de l’ASCO 2022

Institut Curie
02/06/2022
Partager
Du 3 au 7 juin 2022 à Chicago (Etats-Unis), après deux éditions virtuelles pour cause de pandémie, la communauté mondiale en cancérologie sera réunie pour l’incontournable congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO). Les médecins de l’Institut Curie y partageront leurs résultats très prometteurs pour accélérer le combat contre le cancer.
Amphi ASCO

Le congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) rassemblera la communauté mondiale en cancérologie du 3 au 7 juin 2022 à Chicago aux Etats-Unis. Pour cette édition, les médecins de l'Institut Curie, acteur de référence dans la recherche et la prise en charge des cancers, présenteront les résultats de leurs travaux très prometteurs, notamment dans les domaines des cancers féminins, des cancers digestifs et de l'hématologie.

Après deux années inédites à bien des égards, je me réjouis que cette nouvelle édition de l’ASCO, extrêmement riche de résultats prometteurs, puisse se tenir à Chicago. Thérapies ciblées, immunothérapies, associations de traitements, soins de supports… les médecins de l’Institut Curie présenteront des travaux inédits et originaux pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques. Nos communications acceptées en nombre à l’ASCO cette année encore prouvent l’excellence de nos équipes, notre rayonnement à l’international et l’importance des collaborations fructueuses que nous menons pour aller toujours plus loin, contre le cancer, au bénéfice des patients.

déclare le Pr Steven Le Gouill, directeur de l’Ensemble hospitalier de l’Institut Curie.

 

Les temps forts de l'Institut Curie à l'ASCO 2022

CANCERS FÉMININS

► Femmes âgées : résultats très attendus d’une étude majeure dans le cancer du sein

Près de la moitié des cancers surviennent chez des personnes de 65-70 ans et plus ; et l’incidence dans cette population va continuer à augmenter dans les années à venir en posant des enjeux majeurs en terme de santé publique. Or, cette population âgée est encore trop souvent exclue des essais thérapeutiques, nécessaires pourtant pour développer des traitements adaptés. Menée sur 2 000 patientes, l’étude ASTER 70s est unique et constitue le premier essai thérapeutique multicentrique basé sur l’analyse d’un biomarqueur pronostique pour choisir de réaliser une chimiothérapie adjuvante chez des personnes de plus de 70 ans après chirurgie pour un cancer du sein. Son objectif : évaluer l’efficacité d’un traitement de chimiothérapie post-opératoire en cas d’agressivité de la tumeur (chimiothérapie et hormonothérapie versus hormonothérapie seule). Les résultats interrogent sur la désescalade thérapeutique et fourniront de précieuses informations en terme de qualité de vie, d’autonomie, d’acceptabilité des soins… Le Dr Etienne Brain, oncologue médical à l’Institut Curie a coordonné cette étude ASTER 70s promue par Unicancer dont il présentera à l’oral les résultats le 7 juin prochain à l’ASCO.

Final results from a phase III randomized clinical trial of adjuvant endocrine therapy ± chemotherapy in women ≥ 70 years old with ER+ HER2- breast cancer and a high genomic grade index: The Unicancer ASTER 70s trial. Session « Breast Cancer — Local / Regional / Adjuvant ».
Présentation orale du Dr Etienne Brain le 7 juin à 18h33 (heure française).

► Pour en savoir plus sur l'étude ASTER 70s

 

Associer radiothérapie et thérapie ciblée pour combattre les cancers du sein triple négatifs

Une étude coordonnée par le Dr Youlia Kirova, oncologue radiothérapeute à l’Institut Curie.

Safety and tolerability of Olaparib combined with breast radiotherapy in patients with triple negative breast cancer: final results of the RADIOPARP phase 1 trial. – Session « Breast Cancer. Local/Regional/Adjuvant ».
Poster disponible le 6 juin à 14h (heure française).

 

Analyse en vie réelle des données d’hormonothérapie dans les cancers du sein

Une étude coordonnée par les Drs Luc Cabel et Marcela Carausu, oncologues médicaux à l’Institut Curie.

Treatment patterns and their impact on the outcome of patients with HR+/HER2+ metastatic breast cancer in a large real-world cohort. Session « Breast Cancer—Metastatic ».
Poster disponible le 6 juin à 14h (heure française).

 

Cancer du col de l’utérus avancé : la place de l’immunothérapie ?

Une étude coordonnée par les Drs Manuel Rodrigues et Emmanuela Romano, oncologues médicaux à l’Institut Curie.

Combination of nivolumab with chemoradiotherapy for locally advanced cervical cancer: NiCOL phase I trial. Session « Gynecologic cancer ».
Poster disponible le 4 juin à 14h (heure française).

 

Dépistage des mutations BRCA1 et BRCA2 dans les cancers de l’ovaire

Une étude coordonnée par le Dr Manuel Rodrigues, oncologue médical à l’Institut Curie.

Efficacy of maintenance olaparib plus bevacizumab in patients with newly diagnosed advanced ovarian cancer according to BRCA mutation genotype in the phase III PAOLA-1/ENGOT-ov25 trial. Session « Gynecologic cancer ».
Poster disponible le 4 juin à 14h (heure française).

 

CANCERS DIGESTIFS

► Cancer du pancréas : une étude originale pour évaluer l’efficacité de l’Activité Physique Adaptée (APA)

Parmi les soins de support, l’Activité Physique Adaptée (APA) chez les patients recevant une chimiothérapie est un véritable traitement innovant permettant de lutter contre la fatigue et la sarcopénie (perte de muscle liée au cancer) et d’améliorer la qualité de vie. Ses effets bénéfiques ont déjà été démontré notamment chez les patientes traitées pour un cancer du sein en situation adjuvante. Les données dans les cancers digestifs, en particulier avancés (non opérables) sont plus limitées. Le Dr Cindy Neuzillet, gastroentérologue, spécialiste des cancers digestifs à l’Institut Curie, s’apprête à présenter les résultats finaux d’une étude inédite qu’elle a co-coordonné avec le Pr Pascal Hammel (AP-HP) depuis 8 ans. Promue par le GERCOR, cette étude de phase 3, APACaP, a permis d’évaluer l’activité physique adaptée auprès de plus de 300 patients atteints de cancer du pancréas avancé.

Adapted physical activity in patients (Pts) with advanced pancreatic cancer (APACaP): Results from a prospective national randomized GERCOR trial. Session « Gastrointestinal Cancer — Gastroesophageal, Pancreatic, and Hepatobiliary ».
Présentation orale du Dr Cindy Neuzillet le 5 juin à 16h48 (heure française).

► Voir les résultats de l'étude

 

► Vaccinothérapie dans le cancer du pancréas métastatique

Une étude coordonnée par le Dr Cindy Neuzillet, gastroentérologue à l’Institut Curie.

A randomized, non-comparative, phase II study of maintenance OSE2101 vaccine alone or in combination with nivolumab (nivo) or FOLFIRI after induction with FOLFIRINOX in patients (Pts) with advanced pancreatic ductal adenocarcinoma (aPDAC): First interim results of the TEDOPAM GERCOR D17-01 PRODIGE 63 STUDY. Session « Gastrointestinal Cancer-Gastroesophageal, Pancreatic, & Hepatobiliary ».
Poster disponible le 04/06 à 14h (France).

 

► Cancers des voies biliaires : nouvelles données sur l’immunothérapie

Cette étude est menée par le Dr Cindy Neuzillet, gastroentérologue à l’Institut Curie.

"Durvalumab (D) plus tremelimumab (T) immunotherapy in patients (Pts) with advanced biliary tract carcinoma (BTC) after failure of platinum-based chemotherapy (CTx): Interim results of the IMMUNOBIL GERCOR D18-1 PRODIGE-57 study. Session « Gastrointestinal Cancer—Gastroesophageal, Pancreatic, and Hepatobiliary ».
Poster disponible le 4 juin à 14h (heure française).

 

HÉMATOLOGIE

► Premiers résultats d’une nouvelle association thérapie ciblée + immunothérapie dans le lymphome à cellules du manteau (lymphome non hodgkinien à lymphocytes B)

Avec chaque année en France environ 600 patients diagnostiqués, le lymphome à cellule du manteau représente 2 à 10% des lymphomes. Ce sont des lymphomes non hodgkiniens (LNH) qui affectent les lymphocytes B du système immunitaire dans une région du ganglion lymphatique, nommée « zone du manteau ». Ces tumeurs sont agressives et les rechutes fréquentes. Depuis quelques années, de nouveaux traitements et essais cliniques pourraient changer la donne pour les patients. C’est le cas de l’étude SHINE qui a évalué l’efficacité d’une thérapie ciblée (un inhibiteur de la Bruton tyrosine kinase) associée avec une immuno-chimiothérapie dans le traitement de première ligne.

Le Pr Steven Le Gouill, hématologue, directeur de l'Ensemble hospitalier de l'Institut Curie, a coordonné cette étude au niveau français. Les résultats principaux de l’étude SHINE feront l’objet d’une communication orale à l’ASCO et d’une publication concomitante dans le New England Journal of Medicine.

Primary results from the double-blind, placebo-controlled, phase III SHINE study of ibrutinib in combination with bendamustine-rituximab (BR) and R maintenance as a first-line treatment for older patients with mantle cell lymphoma (MCL). Session « Hematologic Malignancies—Lymphoma and Chronic Lymphocytic Leukemia ».
Présentation orale le 3 juin à 20h24 (heure française).

► Voir les résultats de l'étude

NANOPARTICULES

► Cancers ORL : un essai de phase 3 en cours

Le Pr Christophe Le Tourneau, oncologue, chef du département essais précoces à l’Institut Curie, dirige cet essai de phase 3 comparatif international.

NANORAY-312: A phase III pivotal study of NBTXR3 activated by investigator’s choice of radiotherapy alone or radiotherapy in combination with cetuximab for platinum-based chemotherapy-ineligible elderly patients with locally advanced head and neck squamous cell carcinoma. Session « Head and Neck Cancer ». Poster disponible le 6 juin à 14h (heure française).

SOINS DE SUPPORT

► « Early together », un tout nouvel essai dans le mélanome uvéal métastatique

Cet essai clinique multicentrique de phase 3 « Early Together », est coordonné par le Dr Sophie Piperno-Neumann, oncologue à l’Institut Curie.

Early together: A randomized phase III study of early palliative care in metastatic uveal melanoma (MUM). Session « Melanoma/Skin Cancers ».
Poster disponible le 6 juin à 14h (heure française).

CONFÉRENCES THÉMATIQUES

► Lymphomes

Le Dr Carole Soussain, hématologue à l’Institut Curie, est invitée par l’ASCO pour partager son expertise lors d'une conférence sur la prise en charge des lymphomes cérébraux.

« Contemporary Treatment of Patients with Primary Central Nervous System Lymphoma” Ticketed Session “Meet the Professors: Comprehensive Care of Patients With Primary Central Nervous System Lymphoma” .
Le 6 juin à 17h.

 

► Cancers pédiatriques

Le Dr Franck Bourdeaut, pédiatre oncologue à l’Institut Curie, animera une session dédiée à l’immunothérapie dans les cancers pédiatriques. Il reviendra sur ses travaux menés sur les tumeurs rhabdoïdes et la découverte de réaction immunitaire qui laisse entrevoir la possibilité de mener des essais cliniques en immunothérapie pour traiter les enfants atteints de ces tumeurs rares.

"SMARCB1-Deficient Tumors: A Unique Opportunity for Checkpoint Inhibitor Therapy.
Le 6 juin à 20h15.

 

Les résultats de ces études seront détaillés au fur et à mesure du congrès.

► Plus d'informations dans notre communiqué de presse