Actualité - Distinction

Yolanda Prezado, Carsten Janke, Céline Vallot et Nicolas Manel récompensés par l’Académie des sciences

Sébastien Tallandier
25/11/2021
Partager
Le 23 novembre, l’Académie des sciences a remis, lors d'une cérémonie exceptionnelle sous la coupole de l’Institut de France, l’ensemble des prix et médailles qu’elle a attribués en 2021. Quatre chercheurs et médecins de l’Institut Curie ont été distingués. Toutes nos félicitations !
Acad Sciences 2021

L’excellence de l’Institut Curie était de nouveau à l’honneur sous les ors de l’Institut de France ce mardi 23 novembre. Yolanda Prezado, Carsten Janke, Céline Vallot et Nicolas Manel se sont vus décernés chacun un prix pour leurs travaux respectifs.

Nicolas Manel, lauréat du prix de la fondation Allianz 2021 - 50 000€

Nicolas Manel, directeur de recherche Inserm, responsable de l’équipe Immunité innée, consacre ses recherches à identifier de nouveaux paradigmes pour expliquer comment les cellules détectent les virus. Son équipe a identifié un mécanisme de détection du VIH dans le noyau des cellules infectées qui permet une reconnaissance spécifique de l'ADN du virus parmi l'ADN cellulaire. Son équipe a également découvert que les virus peuvent transmettre des messagers activateurs des défenses antivirales d'une cellule à une autre, à la manieure du cheval de Troie. Ces nombreuses découvertes aboutissent à l’élaboration d’un nouveau biomédicament immunomodulateur, en cours de développement contre le cancer et les maladies infectieuses.

Carsten Janke, lauréat du Grand prix Charles-Léopold Mayer - 15 000 €

Carsten Janke est biologiste et biochimiste, directeur de recherche CNRS de l’équipe Régulation de la dynamique des microtubules par code tubuline de l’Institut Curie.

Ses travaux de recherche portent sur la modulation du cytosquelette microtubulaire par des modifications biochimiques, dites post-traductionnelles. En identifiant une grande partie des enzymes responsables de ces modifications, et étudiant leur fonction sur les échelles moléculaires, cellulaire, et d’organisme, il a découvert leur importance dans l’homéostasie, et leur implication dans une multitude des maladies, notamment dans la neurodégénérescence. Il est reconnu mondialement pour ces découvertes pionnières et son leadership dans le domaine.

Céline Vallot, lauréate du Grand prix de cancérologie de la fondation Simone et Cino Del Duca/fondation de l'Institut de France - 15 000 €

Céline Vallot est biologiste, directrice de recherche CNRS de l'équipe Single Cell de l’Institut Curie. Elle s'intéresse aux mécanismes épigénétiques qui permettent l’adaptation des cellules tumorales aux traitements anti-cancéreux. Avec son équipe, elle cartographie les épigénomes des tumeurs cellule par cellule, en alliant biologie computationnelle et moléculaire. Leur objectif est de mieux comprendre les processus d’évolution tumorale afin d’empêcher la résistance au traitement et retarder la récurrence. Ses travaux ont été récompensés par la médaille de bronze du CNRS en 2018.

Yolanda Prezado, lauréate du Prix du Dr et de Mme Peyré - 1 500 €

Yolanda Prezado est physicienne médicale, directrice de recherche CNRS, responsable de l’équipe de recherche Nouvelles approches en radiothérapie de l’Institut Curie.

Ses travaux portent sur l’avancement de la radiothérapie. Elle est la conceptrice d’une nouvelle technique de radiothérapie, la radiothérapie par mini-faisceaux de protons (pMBRT). Cette technique est très prometteuse pour le traitement des tumeurs radioresistantes et de mauvais pronostique, tels que les gliomes d’haut grade. La pMBRT a montré dans des études précliniques une augmentation très importante de l’indice thérapeutique pour des tumeurs cérébrales. Des essais cliniques sont en préparation.

Pour aller plus loin