Actualité - Evénement

Muse-IC : quand science et musique se rencontrent

Judith Mine-Hattab
19/11/2018
Partager
Le projet Muse-IC propose à six compositeurs de réaliser une oeuvre musicale inspirée directement d'une découverte scientifique récente de haut niveau dans les domaines de l'astrophysique, la biologie, et la biophysique.
Muse IC
Aller directement à la section

Commander à six compositeurs une pièce s'inspirant d'une découverte scientifique, c'est ce que propose ce projet hors du commun conçu par Judith Miné-Hattab, biophysicienne à l'Institut Curie. Chaque compositeur a écrit une œuvre, du solo au septuor, traduisant la beauté d'une découverte scientifique récente en astrophysique, biologie et biophysique. 
Ce concert est l'aboutissement d'une collaboration entre ces compositeurs et des chercheurs de l'Institut Curie (Paris), l'Institut d'Astrophysique Spatiale (Orsay), et le Massachusetts Institute of Technology (Boston).  
Le projet est soutenu par l'Université Paris Sciences et Lettres et l'Institut Curie.  

 

Quand la musique et les sciences se rencontrent

La musique et les sciences ont souvent été liées dans l’histoire de la musique. Jusqu'à la moitié du XXe siècle, la plupart de la musique inspirée par la science était reliée à la physique et aux mathématiques. Avec l'avancée considérable de la biologie, en particulier depuis la découverte de la structure de l'ADN, la biologie a également commencé à servir de source d'inspiration. Certains concepts ou mesures scientifiques ont parfois été convertis directement en musique, dans d’autres cas une découverte scientifique a simplement animé l’imaginaire de compositeurs.

Le projet Muse-IC se propose de donner cette opportunité à des compositeurs, en leur commandant une œuvre inspirée par une découverte scientifique récente. Six compositeurs ont été sélectionnés pour composer une œuvre de dix minutes, pouvant inclure jusqu’à huit musiciens : piano, quatuor à cordes, clarinette, harpe, percussion. Les compositeurs ont choisi le thème scientifique qui les inspirait le plus parmi une quinzaine de découvertes récentes, préalablement sélectionnées par Judith Miné-Hattab après un appel auprès de scientifiques motivés par une interaction avec des compositeurs. Pendant leurs processus de création, les compositeurs ont en effet interagi avec les chercheurs concernés afin d'appréhender leur sujet en profondeur et d'enrichir leurs pratiques.

L’aboutissement du projet est un concert qui mêle vulgarisation scientifique et valorisation de la musique contemporaine. Ce concert permettra de sensibiliser un public non scientifique à l'importance de la science fondamentale dans notre société. Il favorisera la rencontre entre les musiciens, les scientifiques et le public.

Les pièces seront interprétées par des musiciens qui poursuivent tous une brillante carrière de musique de chambre, et qui sont membres de l’Orchestre Philharmonique de Radio France et l'Orchestre Nationale de France.

Genèse du projet 

Judith Miné-Hattab, biophysicienne à l'institut Curie/cnrs, est aussi musicienne. Après des études de piano à l’Ecole Normale de Musique de Paris, elle obtient son master de physique à l’Université Paris XI et sa thèse à l’Institut Curie de Paris, tout en continuant la pratique de la musique de chambre, notamment en duo avec des violonistes. Elle effectue un post-doctorat à l’université Columbia de New York (USA) entre 2008 et 2012, se prolongeant à l’Ecole Normale Supérieure de Paris en 2013. Entre 2008 et 2010, elle participe aux cours du soir de musique à la Juillard school of New York. Depuis 2013, elle est chercheuse au CNRS et à l’Institut Curie, dans l’équipe de Angela Taddei (UMR3664, Dynamique du Noyau).

Afin de réunir tout naturellement ses deux passions, elle initie ce projet et obtient un financement dans le cadre de l’appel à projet interdisciplinaire “Aux Frontières des Labex” lancé par l'Université Paris Sciences et Lettres en 2015.

 

Les compositeurs et les scientifiques

Geoffrey Gordon septuor pour quatuor à cordes, piano, harpe, clarinette

sujet: Les premières vibrations de l’univers et la quête des premiers amas de galaxies

Hervé Dole, Institut d’Astrophysique Spatiale, Université Paris-Saclay, France

 

Amir Bitran sextuor pour violon, alto, violoncelle, piano, clarinette, percussions (marimba, batterie)

sujet: Quand l’ADN fait des boucles

Leonid Mirny, MIT, USA, Amir Bitran, Harvard University Program in Biophysics, USA

 

Emmanuel Hieaux septuor pour quatuor à cordes, piano, clarinette, marimba

sujet: Cassure de l’ADN : une danse multi-échelle

Judith Miné-Hattab, Rodney Rothstein laboratory, Columbia University Medical Center, New York, USA

 

Denis Ramos septuor pour quatuor à cordes, harpe, clarinette, marimba

sujet: De la cellule à l’embryon: ces heures cruciales qui nous façonnent

Equipe Nathalie Dostatni, Institut Curie, Paris, France

 

Alexandra du Bois quintette pour piano, violon, alto, violoncelle, clarinette

sujet: Quand nos cellules sommeillent : quiescence et renaissance

Equipe Angela Taddei, Institut Curie, Paris, France

 

Jean-Marie Gagez pièce pour violoncelle seul

sujet: Les premières vibrations de l’univers et la quête des premiers amas de galaxies

Hervé Doyle, Institut d’Astrophysique Spatiale, Université Paris-Saclay, France

Voir les biographies et notes de programmes des compositeurs sur cette page.

 

Un concert ouvert au grand public

Les œuvres musicales seront interprétées et enregistrées lors d'un concert ouvert au grand public le mardi 12 mars prochain à 20h30, à la Salle Cortot (Paris 17e). 

 

Les interprètes:

Marc Desmons, direction

Gabriel Benlolo, percussions

Christelle Pochet, clarinette

Catherine Cournot, piano

Joseph André, Cyril Baleton, violons

Julien Dabonneville, alto

Pauline Bartissol, violoncelle

Nicolas Tulliez, harpe  

 

Equipe du projet 

Judith Miné-Hattab: coordinatrice, Institut Curie

Garance Alberman: coordinatrice artistique, présélection des compositeurs

Fanny Gascuel : manager du labex DEEP, Institut Curie

Comité scientifique

Judith Miné-Hattab, CNRS researcher, Institut Curie, UMR Nuclear Dynamics, Paris

Guille Orsi, INSERM researcher, Institut Curie, UMR Nuclear Dynamics, Paris

Peter Thorpe, researcher team leader, The Francis Crick Institute, London

Philippe Miné, Research emeritus CNRS, Ecole Polytechnique, University Paris Saclay

Comité artistique

Steve Beck: Pianiste, sélection des compositeurs

Assaff Weisman, Pianiste,

                            Juilliard School (New York) Evening Division Piano Faculty

                            Executive Director, Israeli Chamber Project

 

Remerciements:

Ce projet a été réalisé dans le cadre de l'Idex portant la référence ANR-10-IDEX-0001-02-PSL.

Nous tenons à remercier l'Université Paris Sciences et Lettres, le labex Deep, le laboratoire de Leonid Mirny pour leur support financier, et le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris pour leurs conseils.