Actualité - Grâce à vous

Le don : indispensable pour financer la recherche

Elsa Oliveira
25/05/2021
Partager
Alors que les dates butoir pour déclarer ses impôts (sur la fortune immobilière ou sur le revenu) 2021 approchent, l’Institut Curie publie le résultat d’une étude sur l’intérêt du don et des incitations fiscales dans le financement de la recherche contre le cancer.
Don et impôts

Interrogés dans le cadre de l’Observatoire Cancer Institut Curie – Viavoice 2021, les Français qui se sont fortement mobilisés pendant la crise sanitaire et toute l’année 2020, ont plébiscité l’incitation fiscale pour financer la recherche médicale, conscients des risques d’une baisse du montant de la générosité publique sur la qualité de la recherche française en général et sur les traitements du cancer en particulier.

"La générosité des particuliers encouragée par les incitations fiscales est en effet aujourd’hui indispensable au financement de la recherche en France et surtout depuis ces 30 dernières années où les budgets publics alloués à la recherche française sont en baisse constante. À l’Institut Curie, les dons représentent en moyenne 33 % du budget de la recherche chaque année", rappelle le Professeur Thierry Philip, président du Directoire de l’Institut Curie.

La politique d’incitation fiscale au don est ainsi un levier de motivation pour près de 7 français sur 10 qui la considèrent comme légitime, efficace et en accord avec leurs valeurs. Elle l’est d’autant plus qu’elle est lisible et stable dans la durée.

Un don consenti à l’Institut Curie est déductible à 75 % du montant de son impôt sur la fortune immobilière (IFI) et de 66 % de son impôt sur le revenu.

Pour une politique d'incitation fiscale lisible et durable

L’Institut Curie alerte aujourd’hui les pouvoirs publics sur les risques d’une fiscalité moins avantageuse et demande l’alignement de la déduction fiscale sur la loi Coluche c’est à dire de 66 % à 75 % (actuellement en vigueur pour les associations qui viennent en aide aux plus démunis), pour tout don aux associations et fondations reconnues d’utilité publique dans le domaine de la recherche médicale, et ce pour la durée minimale d’un quinquennat. L’objectif étant de soutenir la recherche médicale française et le combat que l'Institut Curie mène contre le cancer.