Actualité - Innovation

Aglaia Therapeutics : une nouvelle start-up de l’Institut Curie et Gustave Roussy lève 4M€ pour combattre la résistance aux thérapies ciblées

Institut Curie
26/09/2021
Partager
L’Institut Curie et Gustave Roussy, principaux centres européens de lutte contre le cancer, ont annoncé la création de leur spin-off Aglaia Therapeutics, co-fondée avec le fonds d’investissement Advent France Biotechnology. La start-up vient de lever 4M€ pour le développement de thérapies de nouvelle génération capables de contrer la résistance des cellules tumorales aux thérapies ciblées. Les fonds seront utilisés afin d’accélérer les études précliniques nécessaires à l’identification de son premier candidat médicament à développer en phase clinique.
Aglaia Therapeutics

Fondée en 2021, Aglaia Therapeutics (Tx) est une société de biotechnologie dédiée au développement de thérapies oncologiques de nouvelle génération. Au cœur de son projet : la lutte contre la résistance des cellules tumorales aux thérapies ciblées en visant spécifiquement l’étape de traduction des ARNm. En effet, si les thérapies ciblées constituent un outil précieux pour détruire les tumeurs, leur principale limitation reste la diminution de l’efficacité de ce traitement au cours du temps. Conséquences : le développement d’une résistance aux traitements et la survie d’une partie des cellules cancéreuses, entraînant fréquemment une rechute.

Aglaia Therapeutics (Tx) est née de l’union de l’expertise scientifique et médicale de ses co-fondateurs, Stéphan Vagner, directeur de l'unité Intégrité du génome, ARN et cancer (Institut Curie, CNRS, Inserm), et de la Pr Caroline Robert, cheffe du service de dermatologie et co-directrice avec Stéphan Vagner du groupe de recherche translationnelle sur le mélanome au sein de l’unité Inserm U981 à Gustave Roussy. Si le chercheur étudiait la traduction des ARNm depuis de nombreuses années, la clinicienne a rapidement identifié les applications médicales potentielles d’une telle thématique. Leurs études ont mis en évidence l'importance du processus de régulation de la traduction de l'ARNm dans un contexte de cancer.

Le contrôle traductionnel constitue une vulnérabilité du cancer qui peut être ciblée afin de limiter sa progression et de surmonter la résistance aux traitements. C’est ce décryptage très précis qui permet d’envisager de nouvelles thérapies qui ciblent ce processus de traduction des ARNm. C’est grâce à la création d’Aglaia Therapeutics et à cette première levée de fonds avec AFB qu'une étape de plus vers la clinique sera franchie.

s’enthousiasment Stéphan Vagner et Caroline Robert.

La société a annoncé une première levée de fonds de 4 millions d’euros - menée par Advent France Technology (aux côtés de Crédit Mutuel Innovation et Pierre Fabre) - révélatrice de la qualité de son projet et de la réussite d’une co-création entre deux institutions référentes dans la lutte contre le cancer, comme s’en réjouit Cécile Campagne, directrice de la Valorisation et des Partenariats Industriels de l’Institut Curie :

Nous nous réjouissons de la naissance de cette spin-off, qui porte leur nombre à 28 à l’Institut Curie, et de cette création menée conjointement avec Gustave Roussy. Après deux précédentes start-ups fondées ensemble (Dosisoft et Propulse), Aglaia Therapeutics témoigne à nouveau de la capacité d’innovation en cancérologie de ces deux institutions franciliennes et de notre capacité à travailler ensemble pour lutter contre le cancer, une pathologie encore trop difficile à soigner.

Christophe Javaud, directeur des opérations de Gustave Roussy Transfert souligne :

La création d’Aglaia Therapeutics, reposant sur l’excellence des travaux conduits par la Pr Caroline Robert et le Stephan Vagner, est une nouvelle preuve de la faculté de Gustave Roussy à faire émerger des projets entrepreneuriaux à fort potentiel. Aglaia Therapeutics ouvre la voie à de nouvelles approches thérapeutiques innovantes et extrêmement prometteuses.

Le financement va permettre à Aglaia Tx d’accélérer les études précliniques nécessaires à l’identification de son premier candidat médicament à développer en phase clinique. Par ailleurs, une collaboration entre Aglaia Tx, Gustave Roussy, l'Institut Curie et l'Université de Strasbourg, pour la validation de cibles impliquées dans certains types de cancer, permettra à la société de continuer à travailler avec les équipes de recherche et cliniques de Caroline Robert, Stéphan Vagner et Laurent Desaubry, directeur de recherche CNRS à l'Université de Strasbourg et co-fondateur d’Aglaia Tx.

Télécharger le communiqué de presse
En savoir plus sur les travaux de Stéphan Vagner et Caroline Robert
A lire aussi