Actualité - Innovation

Sensibiliser aux cancers des Voies Aéro-Digestives Supérieures

Alizée Lacroix
17/09/2018
Partager
Du 17 au 21 septembre 2018 a lieu la campagne « Make Sense » de sensibilisation aux cancers de la tête et du cou. Le service d’ORL de l’Institut Curie s'implique : le Dr Maria LESNIK, chirurgienne ORL, coordonne, avec le Pr Béatrix Barry (chef de service ORL à l’hôpital Bichat) la partie nationale de cet événement européen.
Make Sense cancers ORL

Relayée dans l’ensemble des établissements hospitaliers prenant en charge ces pathologies, la 6ème campagne de Make Sense est orchestrée autour de multiples initiatives. De nombreux documents sont à la disposition des patients, de leur entourage, mais aussi du grand public.

Des cancers méconnus

Les cancers de la tête et du cou sont méconnus auprès du grand public. Pourtant, ils sont la septième cause de décès par cancer en Europe, presque aussi répandu que le cancer pulmonaire (50 %) et deux fois plus élevé que celui du col de l’utérus. En 2012, on estime le nombre de nouveaux patients diagnostiqués en Europe à plus de 150 000.

Ils peuvent se développer sur plus de 30 zones au sein de la tête et du cou, et ont en général pour point de départ des cellules de la muqueuse respiratoire haute qui tapisse l’ensemble des voies aérodigestives supérieures (VADS).

Malgré sa sévérité et sa prévalence grandissantes, le niveau de dépistage et de prise en charge de ce type de cancer reste faible :

  • plus de 60 % des patients présentent une maladie localement avancée lors du diagnostic 
  • 60% des patients risquent de décéder au bout de 5 ans. Un dépistage et une prise en charge précoces permettent d’augmenter considérablement le taux de survie.

Facteurs de risque

  • Le tabac : les fumeurs présentent plus de risque que les non-fumeurs
  • L’alcool : les hommes qui boivent plus de trois verres par jour, et les femmes qui boivent plus de deux verres par jour ont significativement plus de risque de développer un cancer des VADS
  • Le virus HPV : l’incidence des cancers de la gorge augmente du fait de certains sous-types de papillomavirus

Prévalence

Même si les hommes développent deux à trois fois plus de cancers des VADS, l’incidence augmente chez les femmes. Ces cancers surviennent chez des patientes après 40 ans mais il a été récemment constaté une augmentation de ces cancers chez les sujets plus jeunes, notamment en raison de l’augmentation de l’incidence des cancers de la tête et du cou dus au papillomavirus (HPV).

Comment les repérer ?

La définition « 1 pour 3 » développée par les experts signifie que les médecins généralistes devraient adresser leurs patients à un spécialiste des VADS s’ils présentent un des symptômes suivants depuis plus de trois semaines.

Cancers ORL