Actualité - International

Journée internationale des droits des femmes 2022

07/03/2022
Partager
A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, célébrée le 8 mars, six femmes dirigeantes de l’Institut Curie témoignent.
Journée internationale des droits des femmes

Laurence Bozec, Nathalie Cassoux, Anne-Claire de Reboul, Dominique Deville de Périère, Edith Heard, Tatiana Malherbe

Dr Laurence Bozec, directrice déléguée du site de Saint-Cloud de l’Ensemble hospitalier :

Célébrée depuis 1975, c’est la journée mondiale de mobilisation pour les droits des femmes et leur participation à la vie politique et économique. Son objectif est de promouvoir au quotidien une culture d’égalité et de solidarité pour un avenir commun.
Les femmes représentent 70% du personnel du secteur santé et seulement un tiers dans la recherche scientifique. A l’instar de Marie Curie, leur expertise et leurs actions doivent être encouragées et mises en lumière. La diversité favorise l’innovation !

Pr Nathalie Cassoux, directrice déléguée du site de Paris de l’Ensemble hospitalier :

Je trouve cela navrant qu’au 21e siècle, il faut encore une journée internationale des droits des femmes.
Il n’y a de plafond de verre que celui que l’on veut bien se mettre. Je dirais aux jeunes filles qu’il ne faut rien s’interdire, aucune étude, aucun métier, aucune carrière. De même la maternité, réputée être un frein dans une carrière, est en réalité un second moteur et un soutien.

Anne-Claire de Reboul, directrice adjointe de l’Ensemble hospitalier :

Je suis fière d’assurer aujourd’hui en tant que femme un poste à haute responsabilité et surtout dans une fondation portant le nom et l’héritage d’une femme qui a marqué son siècle, Marie Curie. Dans mes fonctions, je suis également admirative de toutes les femmes de l’Institut Curie, celles qui soignent, comme celles qui se soignent et luttent ensemble contre le cancer.

Pr Dominique Deville de Périère, membre du Directoire de l’Institut Curie :

Travaillant à Curie en cette journée, je ne peux qu’honorer Marie Curie à qui nous devons tout mais aussi à toutes ces pionnières anonymes le plus souvent disparues dans l’histoire et qui ont tant compté pour nous les femmes…
Mon message : s’accrocher, persévérer, tenir tête… D’ailleurs, le plus grand message vient de Marie Curie…. La persévérance vient à bout de tout…

Pr Edith Heard, présidente du Conseil scientifique de l’Institut Curie :

Cette journée est un triste rappel que la moitié de l’humanité doit être encore activement reconnue, soutenue, promue et défendue. 
Quelle meilleure façon de célébrer la journée de la femme qu'en citant Marie Curie, un modèle pour nous toutes : « il faut avoir de la persévérance, et surtout de la confiance en soi. Il faut croire que l’on est doué pour quelque chose, et que, cette chose, il faut l’atteindre coûte que coûte».

Tatiana Malherbe, directrice adjointe du Centre de recherche :

Cette journée met en lumière les combats déjà menés et ceux encore d’actualité pour que les femmes bénéficient des mêmes droits que les hommes. Nous devons continuer d’agir pour préserver l’ensemble des acquis et rendre cette égalité totalement réelle. Cette journée nous rappelle qu’il faut encore lutter pour continuer d’évoluer, en France et partout dans le monde.
Il faut avancer sans chercher à se comparer aux hommes systématiquement, aller au bout de ses envies et de ses ambitions sans s’autocensurer.

 

Marie Curie, un héritage précieux