Actualité - International

L’expertise Curie s’exporte à travers le monde

05/11/2021
Partager
La direction des relations internationales de l’Institut Curie est régulièrement sollicitée pour délivrer des formations à l’étranger. En ce moment, le Liban et le Kazakhstan font l’objet de toute son attention.
Liban - DRI

Permettez-moi de vous dire que l'expérience de Curie est l'une des plus importantes de ma vie professionnelle

Témoigne le Dr Juliette Assy, pédiatre libanaise venue se former pendant un an à l’Institut Curie.

Depuis les événements dramatiques de l’année dernière, l’Institut Curie a consacré 500 000 euros à un partenariat permettant à six médecins libanais de bénéficier de telles formations.

Sur le plan médical, j'ai beaucoup appris durant mon stage à Curie, notamment les protocoles européens de chimiothérapie

Détaille le Dr Assy.

 

Des formations longues et concrètes

Suite à cet effort de l’Institut Curie, l’agence Expertise France, rattachée à l’Agence française du développement (AFD), a débloqué une enveloppe de 80 000 € pour financer un programme complémentaire. Ainsi, cinq masterclass de deux jours chacune ont été organisées à Beyrouth avec une dizaine de médecins et experts de l’Institut Curie, sur des thèmes choisis en fonction des besoins exprimés par les libanais : soins palliatifs, gestion d’un service de cancérologie,  évaluation des médicaments et recherche clinique…. Jusqu’à 20 personnes peuvent participer à chacune de ces sessions. Le Dr Sylvie Dolbeault, psychiatre, cheffe du Service psycho-oncologie et social, s’est ainsi rendue en septembre à Beyrouth avec le Dr Alain Fourquet, radiothérapeute.

Nous avons pu montrer les grands principes des centres de lutte contre le cancer tels qu’ils fonctionnent en France : basés sur la multidisciplinarité, la collaboration entre professionnels médicaux et paramédicaux... En cette période de crise dans le pays, tous ces principes ne sont pas directement applicables, mais ils ont été une grande source d’inspiration pour les professionnels participants, qui travaillent de façon beaucoup plus isolée. Cela leur a permis d’envisager l’avenir

Se réjouit-elle.

 

Une bibliothèque de cours en ligne

Aux confins de l’Asie centrale, le Kazakhstan bénéficie lui aussi depuis peu de l’expertise Curie pour renforcer ses compétences en cancérologie. Grâce à l’ambassade de France dans le pays et au Fond de solidarité pour l’innovation, 700 000 € de formations et de missions de conseil ont été financés. Suite à trois voyages exploratoires et des contrats de coopération signés, l’Institut Curie a conçu un programme ici et là-bas, mais aussi une bibliothèque de cours internationaux accessibles en ligne, car les déplacements entre les deux pays sont longs, coûteux et complexes.

Ces cours filmés sont dans un premier temps traduits en russe et pourront ensuite l’être dans d’autres langues. L’Institut Curie démontre ainsi sa créativité et sa capacité d’adaptation en termes de formats d’enseignement. Ces partenariats sont en passe de changer la cancérologie dans ces pays et témoignent du vaste rayonnement de l’Institut partout dans le monde

Conclut le Dr Anhoury, directeur des relations internationales de l’Institut Curie, à la tête de ces missions.

Aller plus loin