Actualité - Médecine de précision

Maud Kamal : l’art de la coordination

Julia Vollerin
06/11/2017
Partager
Maud Kamal, manager scientifique en charge de la coordination de projets de médecine de précision au sein de l’ensemble hospitalier, a été récompensée le mardi 7 novembre par la première édition du prix Curie. Décernée à l’occasion des 150 ans de Marie Curie, la distinction salue le travail de cette jeune femme dynamique et ambitieuse.
Maude Kamal

Ce prix reflète l’effort de tout le monde », rectifie d’emblée Maud Kamal. Collaboratrice travailleuse, brillante mais modeste, Maud Kamal ne manque pas de rappeler que ce prix valorise le travail de tous les collaborateurs de l’Institut Curie qui l’ont entourée lors des différents projets.

Depuis 2012, médecins et chercheurs travaillent de pair pour mener à bien des projets de grande envergure en médecine de précision. Si de telles entités coopèrent aujourd’hui, c’est aussi grâce à sa patience et à son écoute. Du dossier patient à la biologie moléculaire, elle garde une vision globale des projets et intervient aussi bien dans les prises de décisions que dans les dialogues entre ensemble hospitalier et plateformes de recherche. SHIVA, RAIDS, SCANDARE… Ces études sont en cours et leurs acteurs façonnent la cancérologie de demain. L’objectif ? Tendre toujours plus vers une personnalisation des thérapies. L’une des difficultés consiste à pouvoir fournir aux soignants des résultats d’analyses biologiques utilisables, et ce, dans les temps compatibles avec la prise en charge des patients. En assurant avec brio l’organisation et la cohésion entre les différentes équipes, Maud s’assure au quotidien que ces défis soient relevés.

Une touche-à-tout virtuose

Diplômée de l’université Américaine au Liban, Maud Kamal a reçu une bourse pour effectuer son master en biologie moléculaire au Canada puis a rejoint la France en 2003 pour son doctorat. Attirée par l’alliance paillasse – management, la jeune femme a alors envisagé une alternative au métier de chercheur. C’est en répondant à une annonce qu’elle a intégré fin 2011 L’Institut Curie.

Au quotidien, son travail regroupe des missions variées, parmi lesquelles la coordination d’équipes impliquées dans les différents projets, le suivi des patients et des études, la rédaction de rapports scientifiques, financiers et d’articles scientifiques ainsi que le management de la RCP moléculaire. « Ce qui me plait dans mon métier, c’est que j’apprends tous les jours grâce à ces personnes qui prennent le temps de m’apprendre » relate Maud. La jeune femme, passionnée par son travail, conserve dans ses paroles cette part de reconnaissance envers ceux qui lui ont permis de mettre en place les projets qu’elle mène de front : « À l’Institut Curie, on a la chance d’avoir des expertises qu’on ne trouve pas ailleurs. On explore des champs nouveaux, on poursuit les efforts, parce que c’est la volonté de tout le monde d’avancer ». C’est aussi ça, l’héritage de Marie Curie. Partir de rien et, armé d’audace et de persévérance, concourir chaque jour un peu plus à l’avancée de la science.