Pédiatrie Tumeurs solides
MICCHADO (IC 2017-02)
Caractérisation moléculaire et immunologique des cancers pédiatriques à haut risque, au diagnostic, pendant le traitement et le suivi · Evaluations biologiques chez l'enfant, l'adolescent et le jeune adulte.
Paris
GUDRUN SCHLEIERMACHER
Pédiatrie Sarcomes
CombinaiR3
Traitement de première intention en cas de tumeur d'Ewing avec métastases extra-pulmonaires chez des patients âgés de 2 à 50 ans
Paris
VALERIE LAURENCE
Pédiatrie Tumeurs solides
eSMART
Essai thérapeutique européen basé sur la stratification des anomalies moléculaires chez les patients présentant une tumeur réfractaire ou en rechute.
Paris
ISABELLE AERTS
Pédiatrie Tumeurs cérébrales
CDRB436G2201
Etude de phase II internationale, en ouvert, évaluant l'effet d'un traitement par dabrafenib associé au trametinib chez des enfants et des adolescents ayant un gliome de haut grade en rechute ou réfractaire avec mutation BRAF V600
Paris
ISABELLE AERTS
Pédiatrie Tumeurs solides
METRO-PD1-1708
Etude de phase I/II randomisée évaluant un antiPD1 (Nivolumab) en association avec une chimiothérapie métronomique chez les enfants et adolescents porteurs d'une tumeur solide en rechute ou réfractaire ou un lymphome
Paris
ISABELLE AERTS
Pédiatrie Sarcomes
SARCOME 13 (Pédiatrie)
Essai de phase II multicentrique, randomisé, en ouvert, du mifamurtide associé à une chimiothérapie postopératoire chez des patients présentant un ostéosarcome de haut grade à haut risque de rechute (métastases au diagnostic ou maladie localisée et mauvais répondeur histologique à la chimiothérapie)
Paris
HELENE PACQUEMENT
Pédiatrie Tumeurs solides
LOXO-EXT-17005
Une étude de phase 1/2 portant sur l'inhibiteur de TRK LOXO-195 chez des patients adultes et enfants atteints de cancers liés à une fusion NTRK précédemment traités - LOXO ·EXT-17005
Paris
FRANCOIS DOZ
Pédiatrie Tumeurs solides
D419EC00001
Étude multicentrique en ouvert de phase I/II, visant à évaluer la sécurité d'emploi, la tolérance et l'efficacité préliminaire du durvalumab en monothérapie ou du durvalumab en association avec le trémélimumab chez des patients pédiatriques atteints de tumeurs solides avancées et de malignités hématologiques
Paris
FRANCOIS DOZ