Actualité - Distinction

Deux projets portés par l’Institut Curie lauréats du programme RHU

09/12/2021
Partager
Deux projets d'envergure portés par l’Institut Curie sont lauréats du programme Recherche Hospitalo-Universitaire : CASSIOPEIA dans les cancers du sein triple négatifs et EpCART pour les cancers de mauvais pronostic.
Manipulation 5

Le programme Recherche Hospitalo-Universitaire en santé (RHU) vise à associer des partenaires académiques, hospitaliers et industriels pour améliorer la prise en charge des patients en renforçant la compréhension des maladies, en favorisant l’émergence de traitements plus efficaces et mieux tolérés et en dynamisant le transfert des innovations.

Cette récompense vient saluer des mois de travail et le formidable élan des équipes de recherche et médicales de l’Institut Curie, aux côtés de nos partenaires académiques et industriels, pour répondre à l’impasse thérapeutique de certains cancers. Ces financements RHU n’auraient pas pu être obtenus sans le soutien du dispositif Carnot qui a permis d’impulser et de mettre en place une dynamique de partenariats industriels, essentielle au développement de ces projets. C’est exactement la richesse de l’Institut Curie qui puise sa force et son excellence dans un modèle unique et inégalé : de la recherche fondamentale à la recherche clinique en s’enrichissant de la recherche translationnelle. Ces récompenses attestent le fait que les équipes de l’Institut Curie savent catalyser ces dynamiques et qu’elles ont entre les mains le formidable espoir qu’il n’y ait plus de cancer incurable.

déclare le Pr Alain Puisieux, directeur du Centre de recherche de l’Institut Curie.

L’importance des soutiens financiers obtenus en partenariat avec des entreprises majeures va nous permettre d’explorer de nouvelles solutions thérapeutiques. Nous rentrons dans une nouvelle phase, celle d’obtenir des réponses profondes et durables pour les formes de cancers les plus graves. C’est une fierté immense pour nos équipes de pouvoir porter cet espoir pour nos patients.

précise le Pr Steven Le Gouill, directeur de l’Ensemble hospitalier de l’Institut Curie.

CASSIOPEIA : des méthodes diagnostiques inédites et une génération nouvelle de thérapies pour les patientes atteintes du cancer du sein triple négatif

Les cancers de mauvais pronostic figurent parmi les priorités de la stratégie décennale de lutte contre le cancer. Parmi ces pathologies : le cancer du sein triple négatif qui touche environ 15 % des femmes atteintes de cancer du sein. L’Institut Curie, premier centre de prise en charge pour le cancer du sein en Europe et fort de son expertise reconnue en biologie des tumeurs, radiomique, et bioinformatique, a fédéré ses équipes de recherche et médicales autour d’un projet ambitieux, CASSIOPEIA, en partenariat avec plusieurs partenaires industriels majeurs (Institut Roche, Roche, Oncodesign, Vyoo agency).

Le projet vise à mieux comprendre les cancers du sein triple négatif, notamment leur hétérogénéité afin d’identifier dès le diagnostic les patientes qui pourraient développer des résistances au traitement. Les équipes vont évaluer de nouveaux procédés de détection des métastases et des récidives précoces. L’ambition ? Développer des thérapies inédites ayant pour cible les fibroblastes, un type cellulaire très abondant dans les tumeurs, et pourtant non encore ciblé sur le plan thérapeutique.

EpCART : une thérapie cellulaire innovante et personnalisée associant l’immuno-épigénétique et les cellules CAR-T pour lutter contre les cancers de mauvais pronostic

De nombreux cancers restent difficiles à traiter car les thérapies disponibles actuellement, et même les plus récentes comme les immunothérapies, ne sont pas suffisamment efficaces sur le long terme. Mettre au point des thérapies innovantes personnalisées et durables est un enjeu majeur pour les chercheurs et les médecins.

A la pointe en immunothérapie anticancéreuse et fortes d’une expertise internationale en épigénétique, les équipes de l’Institut Curie se sont mobilisées autour d’un projet ambitieux : EpCART. Elles le mènent en partenariat avec Mnemo Therapeutics et le centre MEARY de thérapie cellulaire et génique de l’AP-HP.

Le projet vise à tester une approche thérapeutique innovante et personnalisée combinant l’immuno-épigénétique aux thérapies CAR-T, née de travaux de recherche menés à l’Institut Curie et développés par sa spin-off Mnemo Therapeutics. Après la validation complète préclinique de cette approche unique, un essai clinique va évaluer la faisabilité de la production de ces thérapies cellulaires originales et l’absence d’effets secondaires chez des patients atteints de tumeurs solides.

En savoir plus sur le projet CASSIOPEIA
En savoir plus sur le projet EpCART
A lire aussi