LIONEL LARUE

Docteur,
Directeur de recherche Inserm
Recherche - Orsay
Spécialités / domaines
Biologie et chimie des radiations, signalisation cellulaire et cancer
Fonctions au sein de l'Institut Curie :
Présentation

Le laboratoire se concentre sur la découverte des principaux acteurs du mélanome moléculaire et sur l'établissement de modèles de mélanome génétiquement rationnels, immunologiquement cohérents et pertinents, in vivo et in vitro, pouvant être utilisés dans un pipeline préclinique pharmaceutique. L'incidence du mélanome cutané augmente régulièrement en France et dans les pays occidentaux. Le taux de mortalité reste élevé malgré la disponibilité de thérapies innovantes sur le marché. L'échec de ces nouvelles thérapies est dû en partie à des connaissances fondamentales insuffisantes, à des systèmes cellulaires et des modèles de mélanome in vivo inappropriés. Le mélanome malin est une tumeur humaine agressive et les événements génétiques et épigénétiques contribuent à réguler son initiation et sa progression. Le laboratoire vise à améliorer la compréhension, de manière intégrative, des mécanismes moléculaires et cellulaires associés au développement normal et pathologique des mélanocytes et du mélanome. Par conséquent, nous générons des informations cruciales pour la compréhension de l'établissement des mélanocytes à partir des mélanoblastes au cours du développement et du renouvellement des mélanocytes à partir des cellules souches mélanocytaires. Ce dernier événement est bien sûr important au cours du vieillissement. Nous décryptons, in vitro et in vivo, différentes voies de signalisation, dont MAPK, PI3K et WNT. En particulier, nous étudions les protéines engagées dans l'initiation du mélanome : BRAF/NRAS, impliquées dans la prolifération et CDKN2A/PTEN/CTNNB1 impliquées dans l'immortalisation. La création de modèles et d'approches appropriés est essentielle pour progresser dans la compréhension de l'initiation et de la progression du mélanome. Nous développons également un pipeline préclinique cohérent in vitro et in vivo utilisant des lignées cellulaires humaines et murines (2D et 3D) et des modèles murins associés afin de permettre la hiérarchisation des nouvelles thérapies.

 

 

Publications
Correction to: Thymine DNA glycosylase as a novel target for melanoma
Oncogene
Pietro Mancuso, Rossella Tricarico, Vikram Bhattacharjee, Laura Cosentino, Yuwaraj Kadariya, Jaroslav Jelinek, Emmanuelle Nicolas, Margret Einarson, Neil Beeharry, Karthik Devarajan, Richard A. Katz, Dorjbal G. Dorjsuren, Hongmao Sun, Anton Simeonov, Antonio Giordano, Joseph R. Testa, Guillaume Davidson, Irwin Davidson, Lionel Larue, Robert W. Sobol, Timothy J. Yen, Alfonso Bellacosa
ZEB1 transcription factor promotes immune escape in melanoma
Journal for ImmunoTherapy of Cancer
Maud Plaschka, Valentin Benboubker, Maxime Grimont, Justine Berthet, Laurie Tonon, Jonathan Lopez, Myrtille Le-Bouar, Brigitte Balme, Garance Tondeur, Arnaud de la Fouchardière, Lionel Larue, Alain Puisieux, Yenkel Grinberg-Bleyer, Nathalie Bendriss-Vermare, Bertrand Dubois, Christophe Caux, Stéphane Dalle, Julie Caramel
BRN2 is a non-canonical melanoma tumor-suppressor
Nature Communications
Michael Hamm, Pierre Sohier, Valérie Petit, Jérémy H. Raymond, Véronique Delmas, Madeleine Le Coz, Franck Gesbert, Colin Kenny, Zackie Aktary, Marie Pouteaux, Florian Rambow, Alain Sarasin, Nisamanee Charoenchon, Alfonso Bellacosa, Luis Sanchez-del-Campo, Laura Mosteo, Martin Lauss, Dies Meijer, Eirikur Steingrimsson, Göran B. Jönsson, Robert A. Cornell, Irwin Davidson, Colin R. Goding, Lionel Larue