MAUD BONGAERTS

Ingénieur d'études
Recherche - Paris
Spécialités / domaines
Biochimie de protéines,
Biologie cellulaire,
Biologie moléculaire,
Microscopie optique,
Protéines recombinantes
Fonctions au sein de l'Institut Curie :
Présentation

Maud Bongaerts est une ingénieure biologiste avec une expertise en biologie cellulaire, biologie moléculaire et biochimie. En 2018, elle rejoint l'équipe LOCCO de l'Institut Curie pour travailler sur un projet européen Horizon 2020 (http://magneuron.eu/) qui propose une approche innovante, combinant nanotechnologies et thérapie de remplacement cellulaire, pour traiter la maladie de Parkinson. Son travail consistait principalement à contrôler à distance la migration cellulaire et la croissance axonale par des forces magnétiques. Aujourd'hui, elle travaille sur différents projets visant à décrypter comment les petites protéines RhoGTPases orchestrent la migration cellulaire en utilisant la microscopie à fluorescence et des outils d'optogénétique. Elle fait principalement de l'imagerie à fluorescence sur bicouche synthétique imitant la membrane plasmique et sur cellule vivante pour mesurer la cinétique d'activation de la Rho-GTpase, Rac-1. Elle a d'abord été diplômée de l'E.N.C.P.B. (Paris) en 2000, en tant que technicienne en Biotechnologies et a ensuite validé un Master 2 intitulé « Thérapie expérimentale et application aux maladies humaines » à l'université Paris 13. Elle a débuté sa carrière dans un laboratoire du CNRS sur un projet en collaboration avec une société américaine spécialisée dans le développement de traitements innovants pour les affections cutanées, où elle était chargée de produire et d'étudier une enzyme responsable de la formation de la couche cornée cutanée. En 2003, son attrait pour la recherche appliquée l'a conduite à rejoindre la start-up Gene Signal, basée à Genopole (Evry) développant des molécules thérapeutiques pour le traitement des maladies orphelines associées à l'angiogenèse (ophtalmologie, dermatologie, oncologie). Ses principales tâches étaient de produire et de purifier des molécules recombinantes basées sur un portefeuille de gènes brevetés (protéines et anticorps), de screener leur activité biologique in vitro et in vivo et d'étudier leur mécanisme d'action.

Publications