Actualité - Distinction

L’Institut Curie doublement récompensé lors de l’Appel à Manifestation d'Intérêt UNIBASE

Institut Curie
10/05/2022
Partager
En avril dernier, deux projets en cancérologie de l’Institut Curie ont été sélectionnés (sur trois au total parmi dix candidatures) par Unicancer et le Health Data Hub (HDH) dans le cadre du premier Appel à Manifestation d'Intérêt UNIBASE. Objectif ? Répondre à des questions scientifiques majeures avec des retombées pour les soins ou la recherche. Focus sur DASTO et REALIGIST, les deux projets lauréats respectivement pilotés par le Pr Nicolas Girard et Dr Sarah Watson à l'Institut Curie.
Sarah Watson et Nicolas Girard

Avec plus de 380 000 nouveaux cas en France chaque année, les cancers représentent en France la première cause de décès chez l’homme et la deuxième chez la femme. Ces dernières années, les progrès médicaux et scientifiques ont permis de réaliser d’immenses avancées dans la lutte contre le cancer. De nouvelles hypothèses de recherche ont cependant émergé : développer de nouveaux biomarqueurs, mieux prédire les effets de nos traitements, mieux prendre en charge les populations fragiles et les cancers rares. Pour répondre à ces défis, il est aujourd’hui impératif de mettre en relation les données disponibles et de les exploiter dans un environnement technologique sécurisé, permettant notamment d’appliquer des méthodes d'intelligence artificielle. Dans ce cadre, Unicancer et le Health Data Hub (HDH) ont lancé le premier appel à manifestation d’intérêt UNIBASE

Les centres Unicancer se sont mobilisés et 10 projets ont été proposés impliquant près de 50 équipes réparties dans 8 CLCC parfois associés à des partenaires académiques ou industriels. Les projets sélectionnés bénéficieront d'un financement et d'un accompagnement par les équipes d'Unicancer et du HDH.

Sur 10 candidatures et trois projets lauréats, deux projets de l’Institut Curie ont été récompensés.

 

DASTO UNIBASE

Piloté par le Pr Nicolas Girard, oncologue pneumologue à l'Institut Curie et responsable de l’Institut du thorax Curie-Montsouris.

Le projet s’intéresse à la prédiction du risque de maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints de cancer, avec pour objectif de comprendre les facteurs de risque au sein d'une cohorte de 100 000 patients. Les données du Système national des données de santé (SNDS) seront corrélées avec celles des dossiers médicaux analysés par l’outil ConSoRe. Impliquant quatre Centres de lutte contre le cancer (CLCC), DASTO UNIBASE propose une approche unique qui permet de capturer ces facteurs de risque tout au long de la prise en charge des patients, à l’hôpital comme en ambulatoire. Ce projet est un modèle d'intégration de données visant directement l'amélioration de la prise en charge des patients et l'évolution du parcours de soin.

REALIGIST

Piloté par le Dr Sarah Watson, médecin (département d’Oncologie médicale de l'Institut Curie) et chercheuse (Equipe Génétique et biologie des tumeurs pédiatriques à l'Institut Curie).

Les tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) sont des cancers rares (800 nouveaux patients par an en France) qui débutent dans des cellules spécifiques de la paroi du tube digestif, apparentés à la grande famille des sarcomes. En dépit de la découverte d'anomalies génétiques au sein de ces tumeurs et les avancées thérapeutiques majeures dans le domaine, un grand nombre de questions cliniques et thérapeutiques demeurent non résolues. Soutenu par sept CLCC, le projet REALIGIST va permettre de constituer une cohorte inédite de patients atteints de GIST en France. En associant pour la première fois les données cliniques et biologiques issues du soin « en vie réelle » et les données issues du SNDS, ce projet permettra d’identifier de potentiels facteurs de risque, d’analyser les parcours de soin des patients, et d’identifier de nouveaux facteurs associés à la réussite ou à la résistance aux traitements anticancéreux.

 

Félicitations à Nicolas Girard, Sarah Watson et leur équipe. Accompagnés par la direction des Data de l’Institut Curie, leurs projets bénéficieront d’un soutien personnalisé d’Unicancer et du HDH via sa plateforme technologique ainsi que d’un financement dédié.

s'enthousiasme Xosé Fernandez, directeur des Data à l'Institut Curie.