Actualité - Innovation

Le projet de société Emglev Therapeutics lauréat i-Lab 2022 : vers la 29e start-up issue de l’Institut Curie

Institut Curie
08/07/2022
Partager
Le 4 juillet 2022, le Concours national d’innovation i-Lab a distingué le projet "Emglev Therapeutics" issu de travaux menés à l’Institut Curie qui vise à créer une société leader dans la conception d'immunothérapies innovantes pour le traitement des tumeurs solides. Cette récompense prestigieuse ouvre la voie vers la création d’une 29e start-up issue de l’Institut Curie et au développement d’innovations thérapeutiques à fort potentiel.
i-Lab 2022

Un nouveau projet de création de start-up issu de l’Institut Curie, « Emglev Therapeutics », est récompensé à l’occasion de la 24e édition du Concours d’innovation i-Lab  organisée par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en partenariat avec Bpifrance. Accélérateur de croissance pour les start-ups deeptech, le concours soutient les primés en les accompagnant dans leur développement avec le versement d’une subvention pouvant atteindre 600 000 euros.

Emglev, société en création accompagnée depuis un an par le programme d’incubation de l’Institut Curie et par l'incubateur Paris Biotech Santé, est portée par un duo de co-fondatrices aux expertises complémentaires : Christelle Masdeu, chargée d’affaires au sein de la Direction de la Valorisation et des Partenariats Industriels de l’Institut Curie, et Sandrine Moutel, ingénieure de recherche et manager de la plateforme CurieCoreTech - Anticorps Recombinants à l’Institut Curie. Franck Perez, directeur de recherche CNRS à la tête de l’unité Biologie cellulaire et cancer à l’Institut Curie et Jean-Christophe Rain, président de la biotech Hybrigenics Services, ont également rejoint le projet en tant que co-fondateurs.

Emglev Therapeutics : des anticorps de nouvelle génération pour un meilleur traitement des tumeurs solides

Lors de cette édition 2022 du concours i-Lab, le projet Emglev Therapeutics a su convaincre le jury grâce à un concept innovant : l’exploitation de banques synthétiques d'anticorps à domaine unique[1], dont Emglev est propriétaire, afin de développer la prochaine génération d'anticorps et créer des immunothérapies de pointe pour traiter les tumeurs solides qui représentent 90 % des nouveaux cas de cancer diagnostiqués.

En effet, si l'utilisation d'anticorps pour l'immunothérapie révolutionne depuis plusieurs années les stratégies de traitement de nombreuses pathologies dont les cancers, les tumeurs solides restent majoritairement insensibles à cette approche du fait des anticorps utilisés (limitations liées à la taille des anticorps, à leur difficulté à pénétrer le tissu tumoral, à l’immunogénicité[2], etc.). Dans ce contexte, Emglev s’est donné la mission de développer de nouveaux anticorps plus fonctionnels et adaptés aux tumeurs solides, comme l’explique Sandrine Moutel, co-fondatrice d’Emglev :

En associant une variété d’expertises issues de l’Institut Curie, la biologie du cancer et l’ingénierie des anticorps associées aux dernières avancées en matière d’immunothérapie et de thérapie cellulaire, la mission d’Emglev sera de développer une nouvelle génération d'anticorps, aux propriétés bio-physiques excellentes, pour concevoir des solutions thérapeutiques innovantes dans le traitement des tumeurs solides.

Ce label i-Lab va être déterminant pour accélérer la création d’Emglev et les prochaines étapes de son développement.

En plus de constituer une reconnaissance de la qualité de notre projet, ce prix prestigieux va nous permettre d’obtenir de nouveaux financements et de faire un pas de plus vers des immunothérapies efficaces pour venir à bout de ces pathologies dont les traitements actuels ne sont pas satisfaisants.

affirme Christelle Masdeu, co-fondatrice d’Emglev.

Si Emglev Therapeutics visera en priorité les tumeurs solides, la société à l’ambition d’étendre à terme son arsenal thérapeutique au traitement d’une large gamme d’indications dont le besoin médical est majeur, telles que les maladies inflammatoires et infectieuses.

Vers une 29e start-up pour l’Institut Curie

Après deux start-ups de l’Institut Curie distinguées à l’i-Lab 2020 pour leurs travaux innovants en immuno-oncologie, cette annonce illustre à nouveau l’excellence de la recherche menée à l’Institut Curie et son potentiel de valorisation économique. Appuyé par une stratégie ambitieuse de soutien à la création de start-ups, l’incubateur de l’Institut Curie a fait émerger, depuis 2002, 28 entreprises aux technologies variées pour amener des innovations de rupture sur le marché et améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients.

Nous nous réjouissons de cette 7ème labélisation i-Lab[3] obtenue depuis 2017 qui  témoigne de l’excellence des travaux de recherche menés à l’Institut Curie et de la pertinence du modèle d’incubateur intégré soutenu par le label Carnot Curie Cancer. Avec la création à venir d’Emglev, nous nous rapprochons du cap des 30 Biotech et Medtech nées à l’Institut Curie, un jalon qui viendra reconnaitre la stratégie mise en place, la qualité des équipes et surtout le potentiel d’innovation de l’Institut Curie.

déclare Amaury Martin, directeur adjoint du Siège en charge de la Valorisation, des Partenariats Industriels et des Données de l’Institut Curie, et directeur du Carnot Curie Cancer.

 

[1] Les anticorps à domaine unique sont des anticorps à faible poids moléculaire qui trouvent une large gamme d'applications thérapeutiques en raison de leur petite taille, de leur production simple et de leur affinité élevée.

[2] L'immunogénicité est la capacité d’un antigène à provoquer une réponse immunitaire bien spécifique.

[3] Six start-ups de l’Institut Curie ont déjà été distinguées pour leurs travaux innovants en immuno-oncologie : Stimunity et Inorevia en 2017, Sideros et Honing Biosciences en 2019, and Egle Therapeutics et AVATAR Medical en 2020.

Découvrez la liste des lauréats i-Lab 2022
En savoir plus