Actualité

Intégrité et recherche 

Webmaster
13/06/2017
Partager
Une journée sur l’Intégrité Scientifique a été proposée par l’EMBO (Organisation européenne de biologie moléculaire) à l’Institut Curie le 13 juin pour promouvoir une discussion sur l’éthique, l’intégrité scientifique, responsabilités et bonnes pratiques dans les sciences de la vie.
Recherche dans le laboratoire de Sebastian Amigorena

Recherche dans le laboratoire de Sebastian Amigorena, porteur du projet Centre d’immunothérapie de l’Institut Curie, dans le cadre du projet d’établissement 2015-2020.

Un chercheur intègre respecte des règles de conduite. Il est dans le domaine de l’obligation, du respect, du « il faut ». En 2012, l’Institut Curie a été à l’initiative du premier séminaire de réflexion consacré à l’intégrité scientifique. « Nous étions parmi les pionniers, en France, à nous saisir de ce sujet », rappelle Claire Hivroz, à l’origine de cet événement avec un autre chercheur de l’Institut Curie, Vassili Soumelis.

Depuis, l’Institut Curie a fait de l’intégrité scientifique le thème de cours organisés deux fois par an et obligatoires pour tous les étudiants en doctorat. « Plus qu’un cours, c’est une sensibilisation et une réflexion qui s’appuient sur des cas concrets pour instaurer des bonnes pratiques : comprendre l’importance de bien tenir son cahier de laboratoire, bien vérifier ses réactifs. Nous rappelons qu’il ne faut surtout pas rester seul face à ses questionnements, mais discuter ensemble, en équipe, de ce qu’il faut faire.

Les retours que nous avons des étudiants montrent que ce sont des sujets qui les préoccupent et nous comptons prochainement enrichir ce programme d’une session autour d’un cours en ligne proposé par l’EMBO, organisation européenne dans le domaine des sciences de la vie », ajoute la chercheuse.

“Les chercheurs sont aujourd’hui plus exposés qu’hier. Les cas de fraudes intéressent de plus en plus les médias et le grand public. Ils sont dommageables à l’image de marque de la recherche. Nous avons une responsabilité en tant que chercheurs, vis-à-vis de la science, de la société et, à l’Institut Curie, des donateurs.”
Claire Hivroz
Cheffe de l'équipe Dialogue entre Cellules T et Cellules Dendritiques

À l’occasion de leur remise de certificat de l’Institut Curie, les jeunes docteurs signent le « serment de Marie », écrit au dos du document, et s’engagent ainsi à mener une carrière intègre. De plus, depuis janvier 2015, tout chercheur engagé à l’Institut Curie doit signer la charte d’intégrité scientifique éditée en collaboration avec de nombreux acteurs nationaux dont le CNRS et l’Inserm.

Par ailleurs, chaque année, un séminaire grand public est consacré au thème de l’intégrité scientifique, avec des invités comme Véronique Kriemer, éditrice scientifique du groupe Public Library Of Science (PLOS), ou Hervé Chneiweiss, président du comité d’éthique de l’Inserm.