Actualité - Octobre rose

Octobre Rose 2019 : le cancer du sein chez les jeunes femmes

Alizée Lacroix
14/10/2019
Partager
Chaque année, près de 3 000 femmes jeunes (de moins de 40 ans) sont touchées par le cancer du sein, ce qui représente près de 5% des cas. Dans le cadre d’Octobre Rose, nous faisons le point sur les enjeux et les spécificités de leur prise en charge.
Octobre rose
Aller directement à la section

Un cancer du sein avant 40 : pourquoi ?

Chez les femmes jeunes atteintes d’un cancer, la présence d’une prédisposition génétique est plus fréquente que chez les femmes âgées, mais cela touche cependant une minorité des patientes 

explique le Dr Sophie Frank, gynéco-oncologue.

En dehors des risques héréditaires, de multiples autres facteurs plus ou moins hypothétiques s’additionnent et ne sont pas spécifiques aux femmes jeunes. En tête de ces facteurs de risque, les causes hormonales, en partie liées à des évolutions sociétales : le retard à la première grossesse (passé de 25 ans à 30 ans en 20 ans), l’âge des premières règles plus précoce, une ménopause plus tardive, sont autant de facteurs hormonaux qui allongent la période d’imprégnation hormonale, donc le risque de cancer du sein. En savoir plus

Diagnostic : être vigilante quel que soit l'âge

Le cancer du sein de la femme jeune, même s’il reste rare, est une réalité qui reste méconnue du grand public, voire des professionnels de santé.

Les femmes ont tendance à moins s’inquiéter, une grosseur pouvant par exemple être prise pour une lésion bénigne. D’autre part, les femmes jeunes ne bénéficient pas du dépistage systématiquement proposé en France aux femmes de plus de 50 ans. En savoir plus

« J’ai découvert une boule dans mon sein à 7 mois et demi de grossesse »

Alors qu’elle attend son premier enfant, Emmanuelle est diagnostiquée d’un cancer du sein. La jeune femme est prise en charge à l’Institut Curie où elle bénéficie d’un suivi médical dédié. Elle nous raconte son parcours médical, de jeune femme et de mère. Lire le témoignage de Emmanuelle

Une sur-représentation des formes plus agressives

Les cancers du sein dits triple-négatifs sont sur-représentés avant 40 ans (25% des cancers du sein, contre environ 15% dans les autres classes d’âge). 

Cela s’explique par le fait que ces formes (triples négatives) se retrouvent plus fréquemment chez les femmes qui ont une prédisposition génétique, donc qui ont plus souvent un cancer du sein plus jeune

Pr Jean-Yves Pierga

En savoir plus

Les consultations d'onco-fertilité

A profil particulier, prise en charge particulière. Pour les femmes jeunes se posent notamment les questions de contraception et de fertilité. Un constat qui pousse l’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre les cancers et 1er centre de lutte contre le cancer du sein en France, à alerter sur l’importance d’une prise en charge adaptée des femmes jeunes. En savoir plus

Des traitements qui impactent le cycle, la fertilité et la sexualité

Les effets secondaires des traitements sont les mêmes quel que soit l’âge de la patiente. Mais chez les plus jeunes, leurs effets potentiels sur la fertilité et le cycle menstruel sont plus problématiques. Et pour cause : la chimiothérapie peut être toxique pour les ovaires et la fonction ovarienne. En savoir plus 

De nouvelles armes thérapeutiques contre les cancers du sein des jeunes femmes

Les femmes de moins de 40 ans sont plus touchées que la moyenne par certains cancers au pronostic sombre, notamment au stade métastatique. Mais de nouvelles molécules, combinaisons de traitements et stratégies thérapeutiques voient le jour. En savoir plus

L'institut Curie fait progresser la recherche, au bénéfice des patientes

Découvrez les projets de recherche sur la thématique "Jeunes femmes et cancer" en cours à l'Institut Curie. En savoir plus

Cancer du sein et femmes jeunes

François-Clément Bidard, Prix Ruban Rose Avenir 2019

Le dosage de l’ADN tumoral circulant permettra-t-il d’éviter des chimiothérapies inutiles et de proposer plus rapidement un meilleur traitement ? Le Prix Ruban Rose Avenir décerné par l'association Le Cancer du Sein, parlons-en ! vient cette année supporter l’essai clinique devant tester cette hypothèse proposée par François-Clément Bidard. Pour en savoir plus

FC Bidard

 

Bracelets Cocotte Power : soutenez la recherche contre le cancer du sein !

Découvrez les Bracelets Bretelle Cocotte Power pour soutenir la lutte contre le cancer du sein. Pour n bracelet Cocotte acheté, 10€ nous seront reversés et iront directement soutenir la recherche menée à l'Institut Curie. Découvrez les bracelets 

Bracelet Cocotte Power

Vos #MessagesDEspoir à destination des jeunes femmes
Vidéo : Facebook live jeunes femmes et cancer du sein
Distributeur d'Histoires Courtes : contribuez !
Soutenez l'Institut Curie