Cancer du sein retour travail

Après un cancer : le retour au travail, une étape à négocier

Mathilde Regnault
26/03/2017
Partager
Les traitements sont terminés, tous les indicateurs sont au vert : c’est le moment de retourner au travail. Oui, mais cette étape est loin d’être simple. Le secret : anticiper et préparer en amont ce moment-clé du retour à la "vie normale".

92% des femmes ayant subi un cancer du sein reprennent ensuite une activité professionnelle. Cette étape est souvent un moment attendu : retrouver ses collègues, reprendre le cours de sa vie là où on l’avait laissé, travailler… Des éléments positifs certes, mais il ne faut pas idéaliser cette période.

  • Souvent, des séquelles persistent, qui vont compliquer la tâche : fatigue très importante, trous de mémoire… Même si ces effets s’estompent avec le temps, ils peuvent se révéler très handicapant sur le court et moyen terme.
  • Ce phénomène est compliqué par le fait que les collègues ne comprennent pas toujours que l’on ne soit plus tout à fait la même. La patiente est guérie, pour eux, cela suffit à ce qu’elle reprenne son travail comme avant de partir.
  • Parfois, même si le poste a été conservé, les collègues se sont réparti les tâches différemment et il peut être difficile de retrouver sa place et ses marques dans cet environnement qui a changé et a appris à faire sans la personne absente.
  • Même lorsque tout de passe bien, il n’est pas rare qu’après une telle maladie, les aspirations changent : on veut faire autre chose, se réorienter professionnellement, donner un nouvelle direction à sa vie.

Pour toutes ces raisons, l’Institut Curie a mis en place un dispositif pour aider les patients à reprendre le travail. Un livret "Retour au travail", regroupant des témoignages, des infos pratiques et des conseils d’experts, est ainsi mis à disposition. Par ailleurs, un dispositif d’accompagnement sur-mesure a été mis en place. Il peut prendre la forme d’ateliers individuels ou de groupe, sur fond de travail avec une coach spécialisée.