Julian Glaser 1

Esprit de curiosité

Valérie Devillaine
12/10/2017
Partager
« Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre. » Marie Curie

Cette intemporalité de la science de Marie Curie s’explique sans doute par sa « Curie'osité », comme aime à le décrire Geneviève Almouzni, directrice du Centre de Recherche de l’Institut Curie : cette soif de comprendre, cet appétit pour défricher des terrains inconnus, cette quête insatiable de connaissance, reflète l’un des traits de caractère de Marie Curie. C’est aussi l’initiatrice d’une science pluridisciplinaire qui fait appel à des scientifiques d’horizons différents pour étudier une problématique et trouver des réponses innovantes :

Par essence, à l’Institut Curie, nous nous devons d’être animés par la “Curie-osité”. Les défis scientifiques que nous relevons font appel à des compétences multiples et réclament un partage d’information efficace, impliquant des forums d’échanges stimulants entre spécialistes. Notre projet scientifique est construit sur cette dimension de partage dans l’interdisciplinarité, en favorisant les collaborations originales. 

Antoine Lacassagne saluait déjà en 1967 sa réussite à faire collaborer des biologistes, des physiciens et des chimistes : « ça a été extrêmement fructueux ! » Cette interdisciplinarité se transmet aujourd’hui comme l’ADN de l’Institut, ce qu’illustrent parfaitement les recherches à l’interface de la physique et de la biologie, aujourd’hui sources de nombreuses connaissances sur la cellule et ses dérèglements, notamment dans les cellules cancéreuses.