Soins palliatifs

Esprit d'humanité

Valérie Devillaine
13/10/2017
Partager
« La science est à la base de tous les progrès qui allègent la vie humaine et en diminuent la souffrance. » Marie Curie a toujours mis la science au service de tous les patients.

Pendant la Première Guerre mondiale, elle n’a pas hésité à aller sur le front pour mettre en place un service mobile de radiologie, pour diagnostiquer les blessés. Il sera d’ailleurs rebaptisé plus tard « les petites Curies ».

Tous les acteurs de l’Institut Curie gardent en tête cet objectif : faire bénéficier tous les patients de leurs avancées. C’est ainsi que l’Institut a mis en place un partenariat avec l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis. Dans ce territoire où les femmes sont souvent confrontées à des difficultés sociales ou socioculturelles, les cancers sont dépistés à des stades plus avancés que la moyenne nationale. Par le biais de ce partenariat, l’Institut Curie apporte son expertise et un accès facilité à des essais cliniques pour les femmes atteintes de cancers du sein ou de cancers gynécologiques. L’Institut Curie s’associe également avec d’autres établissements comme l’Institut mutualiste Montsouris ou l’hôpital Foch afin d’assurer une prise en charge optimale à tous les patients quel que soit leur cancer. Pour les maladies les plus rares, l’Institut Curie, expert notamment dans le traitement des cancers de l’œil, partage son savoir-faire en tant que centre de référence national de l’institut national du cancer (INCa) pour le réseau « cancers rares » Mélachonat, dédié aux mélanomes de l’œil. Soutenu par Malakoff Médéric, il permet de garantir aux patients atteints de ce cancer une prise en charge adaptée et de qualité, partout en France. À travers ce réseau, les spécialistes de l’Institut Curie diffusent leur expertise et conseillent les autres médecins afin de prendre la décision thérapeutique la mieux adaptée à chaque patient.