Femmes jeunes et cancer

Femmes jeunes et cancer du sein

Anne Coppola
09/09/2019
Partager
Chaque année, ce sont près de 3 000 femmes jeunes (- 40 ans) à qui l’on diagnostique un cancer du sein, soit près de 5% des femmes touchées par un cancer du sein. Si cette incidence demeure rare, leur prise en charge pose des problématiques médicales qualitatives spécifiques.

Une minorité de patientes

Le cancer du sein touche chaque année 58 459 femmes. Si l’âge médian au diagnostic est de 63 ans, près de 3000 femmes ont moins de 40 ans. Leur incidence est en progression ces dernières années dans la quasi-totalité des tranches d’âges, avec une augmentation moyenne de +1,1 % par an entre 1990 et 2018 et de +0,6 % par an sur la période récente 2010-2018. Les femmes jeunes sont donc concernées, au même titre que les femmes plus âgées. Une tendance globale à la hausse est aussi retrouvée en Europe et aux États-Unis. En cause ? Pour moitié l’augmentation et le vieillissement de la population (respectivement +26 % et +21 %) et pour moitié (+48 %), l’augmentation du risque, lié à une addition de facteurs de risque (sources : INCa).

Si l’incidence du cancer du sein augmente, le taux de mortalité suit une évolution inverse, avec une diminution de -1,3 % par an entre 1990 et 2018, et de -1,6 % par an sur la période récente 2010-2018. Le cancer du sein est un cancer de bon pronostic quel que soit l’âge. Chez les femmes jeunes, avant 45 ans, la survie est élevée (90% à 5 ans) soit quasiment identique à celle des autres femmes (92% à 5 ans entre 45 et 75 ans).