Notre modèle économique

Yohan Philippe
29/03/2017
Partager
Le modèle économique de l’Institut Curie est caractérisé par une pluralité de sources de financement, publiques et privées. Grâce à la diversité de ses sources de revenus, l’Institut Curie dispose d’une indépendance financière qui lui permet de mener à bien l’ensemble de ses missions.
Nos ressources

Le modèle économique de l'Ensemble Hospitalier

L’Ensemble Hospitalier de l’Institut Curie est un Établissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC).

Grâce à ce statut, sa principale ressource vient de l’Assurance Maladie :

  • au titre de la production de soins : sur la base du volume et de la nature des soins produits, les actes étant tarifés au plan national (système dit de Tarification à l’Activité – T2A) ;
  • au titre de la contribution aux Missions d’intérêt général, parmi lesquelles l’enseignement, la recherche clinique et l’innovation, sur la base d’une dotation forfaitaire (Migac) attribuée selon les performances réalisées dans chacune des missions.

Ces produits issus de l’Assurance Maladie sont complétés par :

  • les autres produits de l’activité hospitalière (facturation des soins aux patients non assurés sociaux, tickets modérateurs et forfaits journaliers). Ces produits sont facturés de telle façon que les patients assurés sociaux n’aient pas de reste à charge ;
  • divers autres produits dont les financements de la recherche clinique et de l’innovation par des industriels, des mécènes, des associations caritatives et des organismes publics ou parapublics ;
  • la générosité du public, dont les dons et legs sont collectés par l’Institut Curie.

Le modèle économique du Centre de Recherche

Le Centre de Recherche de l’Institut Curie est dans une logique économique différente.

Les activités sont développées en partenariat avec les organismes de recherche (CNRS, Inserm, Universités), qui prennent en charge directement une partie des personnels (chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs) ainsi que des dépenses de fonctionnement ou d’investissement.

Par ailleurs, le Centre de Recherche de l’Institut Curie reçoit directement une subvention annuelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR) au titre de sa mission de recherche fondamentale.

Ses autres ressources sont obtenues sur appels d’offres compétitifs, nationaux ou internationaux.

L’Institut Curie a notamment obtenu, après sélection par un jury international, d’importants financements dans le cadre du programme gouvernemental Investissements d’Avenir et du programme européen ERC, mis en place pour renforcer la recherche et l’innovation.

Les principaux financeurs sont :

– publics ou parapublics : Agence Nationale de la Recherche (ANR), Institut National du Cancer (INCa), Conseil régional d’Île-de-France, European Research Council (ERC) et Commission européenne ;

- privés : mécènes, organismes caritatifs qui soutiennent la recherche médicale (Ligue contre le Cancer, Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer, Fondation pour la Recherche Médicale…), sociétés industrielles dans le cadre de licences, collaborations ou partenariats.

Ces ressources sont complétées par celles issues de la générosité du public, qui sont une ressource essentielle aux programmes de recherche. Aussi, chaque année, l’Institut Curie se trouve-t-il fortement mobilisé pour réunir la mosaïque des financements nécessaires à la réalisation et au développement de ses missions.

Le modèle économique du Musée Curie

Le Musée Curie, dont la mission principale est la valorisation du patrimoine scientifique de la Fondation, est une unité mixte de services entre l’Institut Curie et le CNRS. Ses activités sont financées par le CNRS (prise en charge d’un poste permanent et contribution au fonctionnement) et par la générosité du public.