Actualité - Distinction

Carsten Janke, lauréat d’un ERC Advanced Grant

Institut Curie
05/08/2022
Partager
Longtemps négligée, la recherche sur les modifications post-traductionelles des microtubules est aujourd’hui pleine de promesses, notamment grâce à Carsten Janke, un des experts mondiaux de ce domaine. Son excellence dans la discipline et les espoirs mis dans ses recherches viennent d’être reconnus par le Conseil européen de la recherche (ERC).
ERC Advanced Grant Carsten Janke

Chef d’équipe dans l’unité Intégrité du génome, ARN et cancer (CNRS UMR3348) de l’Institut Curie, Carsten Janke vient de recevoir l’une des prestigieuses bourses "Advanced Grants" accordées par le Conseil européen de la recherche (ERC). Avec ce financement de 2,5 millions d’euros pendant cinq ans, il va pouvoir mener à bien son projet ambitieux : révéler les secrets de l’adaptation du cytosquelette de microtubules aux perpétuelles variations du fonctionnement de notre organisme.

Les microtubules sont des composants essentiels du squelette des cellules. Ils jouent de multiples rôles dans leur forme, leur division, leur mobilité, et le transport d’éléments à l’intérieur des cellules. Pour s’adapter à cette multitude des fonctions, les microtubules ont besoin d’être adaptés. Carsten Janke et son équipe ont déjà montré que la polyglutamylation, une modification post-traductionnelle qui consiste en l’ajout de chaînes de glutamate à la surface des microtubules, joue un rôle essentiel dans certains de leurs changements de fonction. "Et nous avons déjà démontré l’implication de ces mécanismes dans des troubles neurodégénératifs, dans la fertilité masculine et dans le cancer," précise-t-il.

Cependant, "ces modifications n’entraînent pas des changements abrupts de comportement des microtubules, ce qui les rend difficiles à étudier, d’où le fait que la recherche les a longtemps négligés, mais pour moi, c’est ça qui est excitant : trouver les régulations graduelles et souvent discrètes qui sont à l’œuvre", s’enthousiasme le chercheur.

Son projet de recherche retenu par l’ERC vise donc à explorer tous les détails de ces modifications à l’échelle moléculaire des microtubules et toute l’étendue de leurs conséquences, à l’échelle cellulaire et de l’organisme entier.

"Ce financement accordé par l’ERC est une reconnaissance majeure de la qualité scientifique des travaux mené par Carsten et de l’aspect novateur de son programme de recherche. Ce financement va permettre d’acquérir de nouveaux équipements, notamment un microscope à fluorescence de pointe, et d’embaucher de jeunes chercheurs et techniciens, nécessaires pour mener à bien ce vaste projet", salue le Pr Alain Puisieux, directeur du Centre de recherche de l’Institut Curie.