Chirurgie

La chirurgie des cancers de la tête et du cou

Maria Lesnik
26/03/2020
Partager
La chirurgie est le traitement de référence pour la plupart des cancers de la tête et du cou. L’équipe du Service d’ORL et de chirurgie de la tête et du cou de l’Institut Curie maîtrise et pratique au quotidien les techniques les plus avancées, validées et fiables.

Elle a pour but premier de supprimer la tumeur en en faisant l’exérèse (ou résection) chirurgicale. On retire aussi le plus souvent du tissu sain autour, une « marge » de sécurité, ainsi que les ganglions lymphatiques voisins, pour réduire le risque de récidive. Selon leur localisation, les tumeurs ORL sont plus ou moins faciles d’accès pour les chirurgiens. Les nouvelles techniques chirurgicales permettent de réduire la taille des incisions et les séquelles esthétiques. Grâce à des outils comme les endoscopes, et plus récemment les robots chirurgicaux, on peut parfois opérer par les voies naturelles (la bouche) ce qui ne laisse donc pas de cicatrice visible et permet une récupération plus rapide.

Si la tumeur est volumineuse, ou si son exérèse risque de mettre en péril une fonction (comme la déglutition par exemple), mais aussi si les séquelles esthétiques peuvent être importantes, le retrait de la tumeur est souvent accompagné, dans le même temps opératoire, d’une reconstruction des structures affectées.

Cette reconstruction peut être plus ou moins complexe. Des greffes sont souvent réalisées : une mâchoire peut être reconstruite à partir du péroné, qui est un os de la jambe, ou de l’omoplate, par exemple. Des lambeaux de peau et/ou de muscle avec  leurs vaisseaux nourriciers peuvent aussi être prélevés et transplantés au niveau du visage et du cou. Ça s’appelle un lambeau libre. Les vaisseaux sanguins sont reconnectés par microchirurgie (sous microscope)

L’Institut Curie dispose d’une expertise largement reconnue dans ce domaine. Il prend en charge les interventions des patients suivis à l’Institut, bien sûr, mais aussi de malades venus d’autres établissements.