Chirurgie

La chirurgie des cancers de la tête et du cou

Valérie Devillaine
13/09/2019
Partager
La chirurgie est le traitement de référence pour la plupart des cancers de la tête et du cou. L’équipe du Service d’ORL et de chirurgie de la tête et du cou de l’Institut Curie maîtrise et pratique au quotidien les techniques les plus avancées, validées et fiables.

Le principe de ces interventions est, le plus souvent, de retirer la tumeur (éxérèse) avec des berges de tissu sain autour ainsi que les ganglions lymphatiques du cou. Elle est particulièrement délicate et complexe car il s’agit aussi de préserver, autant que possible, les fonctions vitales et précieuses de cette région (alimentation, respiration, élocution…) et son apparence , essentielles à nos relations sociales.

Parfois, la taille de l’éxérèse ou les séquelles fonctionnelles attendues nécessitent de réaliser un lambeau libre. Cette technique de chirurgie réparatrice consiste à remplacer les tissus retirés avec la tumeur par des tissus vascularisés, dits « lambeaux », de diverses nature (peau, muscle, os). Ces tissus sont prélevés  sur le corps du patient, en même temps qu’est pratiquée la chirurgie de la tumeur. Ils sont vascularisés, c’est-à-dire nourris par des vaisseaux sanguins qui sont rebranchés, par technique de microchirurgie, au niveau des vaisseaux sanguins du cou. Cette technique permet de réparer, de raccourcir le temps de cicatrisation, mais aussi d’offrir les meilleurs aspects esthétique et fonctionnel. Lorsque ces lambeaux sont osseux, par exemple pour reconstruire une mâchoire, il est nécessaire de donner à cet os une forme proche de l’os retiré avec la tumeur. Pour cela, les chirurgiens de l’Institut Curie peuvent s’appuyer sur des scanners volumétriques et à des systèmes de reconstruction en 3D. Cette technique est également utilisée parfois plusieurs années après le traitement du cancer pour améliorer l’aspect esthétique, les séquelles fonctionnelles ou les effets secondaires des traitements.

Pour les tumeurs d’accès difficiles (au fond de la gorge, en arrière des cavités nasales…), l’Institut Curie a noué un partenariat avec l’Institut mutualiste Montsouris (IMM). Les chirurgiens opèrent leurs patients qui le nécessitent avec le  robot chirurgical présent à l’IMM.

D’autres partenariats permettent aux patients venant d’autres institutions, comme l’Institut Arthur-Vernes, la Mutualité ou l’hôpital Saint-Joseph, d’être pris en charge rapidement par les équipes de chirurgie et de radiothérapie de l’Institut Curie. Le chef du service de chirurgie ORL de l’Institut Curie, le Dr Olivier Choussy, réalise également des interventions au Centre Hospitalier Eure-Seine d'Évreux, les patients devant bénéficier d’une chirurgie plus complexe (lambeaux libres) étant orientés vers l’institut Curie. Des partenariats sont par ailleurs développés avec des centres dentaires parisiens (Mutualité, MGEN) afin de réaliser la réhabilitation dentaire. Au sein du service, un spécialiste de la réimplantation dentaire, le Dr Ceccaldi, réalise aussi de telles réhabilitations.

Le service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale de l’Institut Curie permet à de nombreux hôpitaux  partenaires de discuter des dossiers de patients en Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP)  au cours desquelles chirurgiens, radiothérapeuthes, radiologues, oncologues, médecins nucléaires et anatomopathologistes échangent afin de définir la meilleure stratégie thérapeutique pour chaque patient.

Les neuf chirurgien-ne-s de l’équipe sont également spécialisés dans la chirurgie de la thyroïde, des cancers cutanées de la tête et du cou, de l’orbite et des paupières, des sinus, des glandes salivaires ou d’autres tumeurs rares qui nécessitent compétences, pratique et matériel chirurgical spécifique.

Le service assure également la formation des nouveaux praticiens et est accrédité  pour la formation des internes en chirurgie ORL, maxillo-faciale, carcinologique et orbito-palpébrale (du globe oculaire et des paupières).

Il participe enfin à de nombreux projets de recherche locaux et nationaux : thérapeutiques innovantes, techniques chirurgicales, stratégies de prise en charge, réhabilitation après traitement.

L’ensemble de l’équipe soignante et paramédicale, parfaitement formée elle aussi à la prise en charge et aux difficultés spécifiques des patients atteints de cancers de la tête et du cou, participe pleinement à une prise en charge globale optimale, de la préparation de la chirurgie jusqu’au suivi post-thérapeutique.

Les activités du service de chirurgie ORL de l’Institut Curie (présent à la fois sur les sites de Paris et de Saint-Cloud) sont en expansion. En 2018, il a pris en charge 998 patients dont 123 pour une pathologie de la thyroïde et il a réalisé 115 reconstructions complexes (utilisant un ou plusieurs lambeaux libres). Sur les quatre premiers mois de 2019, l’activité reste en augmentation (388 patients dont 48 thyroïdes et 42 reconstructions complexes).