radiothérapie

La radiothérapie dans les cancers ORL

Maria Lesnik
26/03/2020
Partager
Il s’agit de traitements utilisant des rayonnements ionisants, produits par un accélérateur de particules. Selon la localisation et la forme de la tumeur et des structures annexes à irradier, plusieurs techniques peuvent être utilisées.

Ce traitement peut être proposé en première ligne ou après une intervention chirurgicale. Dans les deux cas, elle peut parfois être associée à une chimiothérapie ou un anticorps monoclonal (cetuximab)  pour augmenter l’efficacité des rayons.

Les objectifs de la radiothérapie :

  • Détruire la tumeur et les éventuels ganglions cancéreux repérés par le bilan chez les patients non opérés.

  • Détruire la maladie invisible (maladie microscopique) faite de cellules cancéreuses disséminées autour de la tumeur, et/ou dans les aires ganglionnaires en postopératoire.

  • Pour définir la zone à traiter le radiothérapeute se base sur l’examen clinique ORL (la pan endoscopie), l’imagerie, sur les informations obtenues par l’analyse au microscope de la tumeur si le patient est opéré, et sur sa connaissance de l’histoire naturelle de la maladie.

Consultation avec le radiothérapeute

Lors de cette consultation, le radiothérapeute explique le but, les étapes de préparation, le déroulement du traitement, les éventuels effets secondaires aigues et tardives du traitement. Vous reverrez votre médecin radiothérapeute durant votre traitement et dans le suivi après traitement, en alternance avec votre ORL et votre oncologue médical.

Préparation du traitement

La radiothérapie est toujours précédée de la réalisation d’un masque moulé en plastique thermoformé  pour éviter les mouvements inconscients et involontaires de la tête pendant les traitements. Le même jour, un scanner spécifique est réalisé pour la préparation du traitement.

Le plan de traitement et le choix de la technique d’irradiation  s’effectue en coopération avec une équipe de physique médicale spécialisée, responsable de la sécurité du traitement et de sa conformité aux bonnes pratiques.