Essai clinique de Phase III - Gynécologie - Ovaires

ANITA
Gynécologie - Ovaires
Ouvert depuis le : 05.09.2020
Site : Paris
Ouvert depuis le : 15.01.2021
Site : Saint-Cloud
Public cible
Adulte
Etude de phase III, randomisée en double aveugle comparant atezolizumab versus placebo chez des patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire, des trompes ou du péritoine en rechute tardive et traitées par l'association d'une chimiothérapie à base de platine et de niraparib en maintenance
Description de l'essai

PD-1 L1 et PD-L2 (PD-Ligand 1 et 2) sont des ligands de PD-1 (Progammed-cell Death 1), rÚcepteur inhibiteur des lymphocytes T appartenant Ó la famille du CD28/CTLA-4. LÀexpression aberrante des;ANITA_RÚsumÚ du protocole en franþais_Version 1.0_18/09/2019 N¦ EudraCT 2018-000366-11;Page 3 sur 22;PD-L sur les cellules tumorales altÞrerait lÀimmunitÚ antitumorale, ce qui entra¯nerait lÀÚchappement au systÞme immunitaire de ces cellules tumorales. En 2017 Hamanishi et al. ont retrouvÚ un taux dÀexpression de PD-L1 de 68% chez 70 patientes atteintes dÀun cancer de lÀovaire. Les patientes avec la plus forte expression de PD-L1 avaient un pronostic significativement infÚrieur Ó celui des patientes avec une expression plus faible. LÀexpression de PD-L1 Útait inversement corrÚlÚe avec la densitÚ des lymphocytes T CD8+ intra-ÚpithÚliaux ce qui suggÞre que PD-L1 sur les cellules tumorales inhiberait directement les lymphocytes T CD8+ antitumoraux. Sur la base de ces observations, la voie de PD-1/PD-L1 a ÚtÚ proposÚe comme une cible potentielle de restauration de lÀimmunitÚ antitumorale dans le cancer de lÀovaire.