Les cancers de la tête et du cou

Maria Lesnik
25/03/2020
Partager
Les cancers de la tête et du cou peuvent être de localisations et de natures diverses : voies aérodigestives supérieures (sphère ORL), tête, cou, base du crâne, glandes salivaires, thyroïde, peau… Le service de chirurgie cervico-facial de l’Institut Curie prend en charge l’ensemble de ces pathologies.
Consultation homme
Aller directement à la section

Que sont les cancers de la tête et du cou ?

Les cancers ORL, c’est-à-dire touchant les voies aérodigestives supérieures sont classés généralement en fonction de l’emplacement de la tumeur. Ils touchent 19 000 nouveaux patients par an, 16 000 hommes et 3 000 femmes. 80 % sont des carcinomes épidermoïdes de la gorge et de la bouche.

Les autres types de cancers de la tête et du cou peuvent être :

  • Tumeurs du massif facial : nez, fosse nasale, sinus de la face, base du crâne, orbite, fosse infratemporale.
  • Tumeurs du Rhinopharynx  / Nasopharynx / Cavum : région située en arrière des fosses nasales et des sinus de la face.
  • Tumeurs des glandes salivaires : parotide, glandes salivaires principales et accessoires
  • Tumeurs de la thyroïde : leur prise en charge se fait en collaboration avec les oncoendocrinologues
  • Tumeurs cutanées de la face et du cou : leur prise en charge se fait en étroite collaboration avec les oncodermatologues
  • Sarcomes et autres tumeurs rares ou exceptionnelle
  • Tumeurs touchant l’orbite, son contenu ou les paupières : leur prise en charge se fait en collaboration avec les ophtalmologues

Quels facteurs de risque ?

Pour les cancers ORL, les facteurs de risque sont clairement identifiés. Au premier rang : le tabac, l’alcool, mais aussi certains virus comme le papillomavirus (HPV).

La prise en charge des cancers de la tête et du cou à l’Institut Curie

Elle est assurée par une équipe pluridisciplinaire rendue possible par la présence dans l'institut de toutes les spécialités qui travaillent en collaboration proposant des soins standards et innovants à toutes les étapes de la maladie:

La mise en commun des savoirs permet de rassembler les moyens techniques et humains spécifiques à cette maladie, avec des équipes performantes et une place reconnue dans les classements nationaux.

La recherche sur les cancers ORL à l'Institut Curie

De nombreux essais cliniques sont en cours et concernent les différentes stratégies thérapeutiques : immunothérapie, thérapies ciblées, chimiothérapie, mais également des stratégies très novatrices à base de nanoparticules.

L’Institut Curie dispose en outre de la plus grande banque mondiale d’échantillons de tumeurs ORL. En collaboration avec d’autres institutions, cette ressource fait l’objet d’études de recherche translationnelle afin de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la survenue de cette pathologie, mais aussi découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques.