Un nouvel espoir contre les cancers de l’enfant à haut risque

Valérie Devillaine
04/03/2019
Partager
L’Institut Curie vient de remporter un financement important de l’Institut national du cancer pour mieux comprendre la résistance aux traitements et augmenter les chances de guérison des jeunes patients atteints de cancers de mauvais pronostic.
PRT-K

L’étude Micchado, portée par l’Institut Curie et lancée en 2018 en collaboration avec Gustave Roussy (Villejuif) et le centre Léon-Bérard (Lyon), se propose d’analyser l’ADN des tumeurs des enfants atteints de cancers dits « à haut risque », c’est-à-dire dont les chances de guérison sont inférieures à 50 %. L’objectif est d’identifier des profils spécifiques synonymes de bon ou mauvais pronostic et de proposer à ces enfants des stratégies thérapeutiques adaptées au profil moléculaire et à la signature immunologique de leur tumeur. L’Institut national du cancer (Inca) vient d’apporter un coup de pouce financier majeur à cette étude dans le cadre de son programme de recherche translationnelle (PRT), orienté vers une application clinique à court terme des résultats.

« Le soutien de l’Inca va permettre en particulier de financer l’analyse de l’ADN circulant de 200 patients du programme Micchado », précise le Dr Gudrun Schleiermacher, directrice adjointe pour la recherche translationnelle au centre d’oncologie SIREDO (Soins, Innovation, Recherche, en oncologie de l’Enfant, aDOlescent, et de l’adulte jeune) de l’Institut Curie et investigatrice principale de cette étude en tant que co-cheffe de l’équipe de recherche translationnelle en oncologie pédiatrique (RTOP/Inserm U830 / Siric / Institut Curie). Ainsi, « nous allons pouvoir examiner l’ADN tumoral présent dans le sang de ces jeunes patients, ce qui nous donnera plus d’informations sur l’évolution de la maladie au cours du temps », complète le Dr Franck Bourdeaut, pédiatre à l’Institut Curie, copilote de ce projet et cochef de l’équipe RTOP.

Ce programme national est déjà soutenu par plusieurs associations de familles (Imagine for Margo, Kickcancer, Hubert Gouin), par la Société française de lutte contre les cancers et les leucémies de l’enfant et de l’adolescent (SFCE) et par l’entreprise biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb.

Le fonds MSDAVENIR soutient spécifiquement l’analyse moléculaire et immunologique des ostéosarcomes.

Pour aller plus loin
infographie
L'essai MICCHADO en images

L'essai MICCHADO, que vient de lancer le Dr Schleiermacher, est un véritable espoir pour les jeunes patients atteints…