default_medecin

LUDGER JOHANNES

Docteur
Recherche - Paris
Spécialités / domaines
Physique-chimie-biologie multi-échelle et cancer (molécules, cellules, tissus et organismes)
Fonctions au sein de l'Institut Curie :
  • Directeur d'unité de recherche, Chef d'équipe de recherche
    Trafic endocytique et ciblage intracellulaire
    Unité : Chimie et Biologie de la Cellule (UMR3666 / U1143)
Présentation

Ludger Johannes (PhD) est directeur de recherche (DRE) à l’INSERM. Depuis le début de ses études de premier cycle en biochimie en 1987, il est membre de la Studienstiftung des Deutschen Volkes (organisation allemande des étudiants allemands extraordinairement qualifiés), depuis 1993 du Boehringer Ingelheim Fonds, depuis 2012 de l’Organisation Européenne de Biologie Moléculaire (EMBO), et depuis 2019 de l’Académie allemande des sciences – Leopoldina. Entre 2001 et 2013, il a dirigé l’équipe Trafic, Signalisation et Ciblage Intracellulaire au sein du département de biologie cellulaire (UMR144 CNRS) de l’Institut Curie. Depuis janvier 2014, il dirige l’unité Chimie et Biologie de la Cellule (U1143 INSERM – UMR3666 CNRS). Ses recherches visent à établir les concepts fondamentaux de l’endocytose et du trafic intracellulaire. L’équipe de Ludger Johannes a apporté deux contributions majeures dans ce contexte : la découverte d’une interface de trafic intracellulaire entre les endosomes précoces et l’appareil de Golgi, et la démonstration que la réorganisation dynamique des glycosphingolipides induite par la lectine agit comme un moteur pour la construction de puits endocytiques pour l’endocytose indépendante de la clathrine. Ces études sont fortement citées et ont été publiées dans plusieurs revues à forte visibilité, notamment Cell, Nature, Nature Cell Biology et Nature Nanotechnology. Entre 2014 et 2020, il a été titulaire d’une bourse avancée du Conseil Européen de la Recherche (ERC). Il vise également à exploiter ses découvertes dans la recherche fondamentale en biologie membranaire pour le développement de stratégies innovantes de thérapie du cancer. Son équipe a validé la sous-unité B de la toxine de Shiga (STxB) en tant que « pilote » pour l’administration de composés thérapeutiques à des localisations intracellulaires précises de cellules dendritiques et de tumeurs (12 familles de brevets, dont 5 qui sont délivrés aux États-Unis, en Europe et dans d’autres pays ; création de sociétés de biotechnologie). Ludger Johannes fait partie du comité de rédaction de plusieurs revues internationales (dont PLoS One et Traffic). Son équipe est membre de l’initiative d’excellence Cell(n)Scale.

Publications
Glycolipid-dependent and lectin-driven transcytosis in mouse enterocytes
Communications Biology
Alena Ivashenka, Christian Wunder, Valerie Chambon, Roger Sandhoff, Richard Jennemann, Estelle Dransart, Katrina Podsypanina, Bérangère Lombard, Damarys Loew, Christophe Lamaze, Francoise Poirier, Hermann-Josef Gröne, Ludger Johannes, Massiullah Shafaq-Zadah
Repurposing of tamoxifen ameliorates CLN3 and CLN7 disease phenotype
EMBO Molecular Medicine
Chiara Soldati, Irene Lopez‐Fabuel, Luca G Wanderlingh, Marina Garcia‐Macia, Jlenia Monfregola, Alessandra Esposito, Gennaro Napolitano, Marta Guevara‐Ferrer, Anna Scotto Rosato, Einar K Krogsaeter, Dominik Paquet, Christian M Grimm, Sandro Montefusco, Thomas Braulke, Stephan Storch, Sara E Mole, Maria A De Matteis, Andrea Ballabio, Julio L Sampaio, Tristan McKay, Ludger Johannes, Juan P Bolaños, Diego L Medina
CXCR6 deficiency impairs cancer vaccine efficacy and CD8+ resident memory T-cell recruitment in head and neck and lung tumors
Journal for ImmunoTherapy of Cancer
Soumaya Karaki, Charlotte Blanc, Thi Tran, Isabelle Galy-Fauroux, Alice Mougel, Estelle Dransart, Marie Anson, Corinne Tanchot, Lea Paolini, Nadege Gruel, Laure Gibault, Francoise Lepimpec-Barhes, Elizabeth Fabre, Nadine Benhamouda, Cecile Badoual, Diane Damotte, Emmanuel Donnadieu, Sebastian Kobold, Fathia Mami-Chouaib, Rachel Golub, Ludger Johannes, Eric Tartour