Patient consultation

Les cancers de la tête et du cou

Maria Lesnik
25/03/2020
Partager
Les cancers de la tête et du cou regroupent des pathologies très variées, par leur localisation, leur fréquence, leurs pronostics et leurs traitements. Les cancers des voies aérodigestives supérieures, appelés aussi cancers ORL, sont les plus fréquents et seront ceux traités dans ces pages.

Environ 80 % des cancers de la tête et du cou sont des carcinomes épidermoïdes de la gorge (larynx, pharynx) et de la bouche, mais il existe une grande variété de tumeurs plus rares, comme les cancers du cavum (ou nasopharynx, à l’arrière du nez), des glandes salivaires (parotide, palais), de la glande thyroïde…

Cancers des voies aéro-digestives supérieures, dits « cancers ORL » : épidémiologie

Les cancers ORL sont la 4e cause de cancer en France, derrière les cancers du sein chez la femme et de la prostate chez l’homme, des cancers du côlon-rectum et du poumon. Le nombre de nouveaux cas par an est d’environ 14 000.

Les hommes sont plus touchés : trois-quarts des cas, notamment en raison des facteurs de risques principaux que sont l’alcool et le tabac. Mais cette consommation étant de plus en plus répandue chez les femmes et plutôt en baisse chez l’homme, le nombre de cas de ces cancers augmente dans la population féminine.

Depuis de nombreuses années, un autre facteur de risque est identifié : il s’agit du virus HPV (Human Papilloma Virus). Il est principalement en cause dans les cancers de la zone des amygdales, appelée oropharynx.

L’âge de survenue de ces cancers se situe en général entre 50 et 64 ans, mais peut toucher des patients plus jeunes (cancers de la cavité buccale, cancers dus à l’HPV, cancers du cavum).

Une prise en charge précoce augmente les chances de survie et limite les séquelles dues aux traitements.

Cancers ORL : les points-clés

  • Les cancers ORL sont la quatrième localisation de cancer et la cinquième cause de mortalité par cancer en France
  • Ils affectent la partie haute des voies respiratoires et digestives (nez, bouche, gorge, trachée et œsophage)
  • Le tabac et l’alcool sont des facteurs de risque majeurs, mais aussi l’HPV
  • Ils affectent davantage les hommes que les femmes.
  • Les traitements peuvent être de diverses natures : radiothérapie, chimiothérapie, chirurgie