To top
Équipe
RAPHAEL MARGUERON
Mécanisme de répression par les protéines polycomb

Le contrôle de l’identité cellulaire requiert l’orchestration précise des profils d’expression des gènes. Les processus de contrôle de l’expression des gènes permettent en effet de générer, à partir d’un même génome, des cellules ayant des identités cellulaires distinctes. Bien que les facteurs de transcription jouent un rôle central dans l’établissement et le maintien des réseaux d’expression, leur action est modulée par la chromatine. Cette structure nucléoprotéique est régulée par la modification des histones, la méthylation de l’ADN, la déposition d’histones variants et la localisation des nucléosomes. L’arrangement de ces modifications de la chromatine fait intervenir une multitude d’enzymes dont l’activité doit être contrôlée de façon précise et dynamique.

Anciens membres
Setareh Aflaki-Garbin
Ingénieur d'étude
Aude Battistella
Ingénieur d'étude
Megan Burton
Stagiaire de recherche
Antoine Campagne
Doctorant
Aylin Del-Moral-Morales
Stagiaire de recherche
Adrien Leblanc
Stagiaire de recherche
Armelle Luscan
Chercheur post-doctorant
Daniel Ming-Kang Lee
Doctorant
Arianna Moiani
Chercheur post-doctorant
Beatriz Monterde
Visiteur
Eric Pasmant
Chercheur post-doctorant
Roberta Ragazzini
Doctorant
Pierre Romero
Doctorant
Serena Sanulli
Doctorant
Diego Teyssounneau
Stagiaire de recherche
Sofiene Tifoura
Stagiaire de recherche
Ivaylo Vassilev
Ingénieur d'étude
Dina Zielinski
Bio-informaticien
Publications clés
Toutes les publications
Actualités
Toutes les actualités
Offres d'emploi
Aucune offre d'emploi disponible.
Toutes les offres