Actualité - Evénement

L'Institut Curie au congrès de l'EACR 2022

Institut Curie
21/06/2022
Partager
L’Institut Curie participe au rendez-vous annuel européen de la recherche et de l'innovation en oncologie, le congrès de l’European Association for Cancer Research, qui se tient du 20 au 23 juin à Séville en Espagne. Pour cette édition, Fatima Mechta-Grigoriou, directrice de recherche Inserm à la tête de l’équipe Stress et cancer, et Elisabetta Marangoni, chercheuse au sein du département de recherche translationnelle, y partagent leur expertise et récents travaux prometteurs dans la lutte contre le cancer.
IC x EACR

Le congrès annuel de l'European Association for Cancer Research (EACR) qui met en lumière les dernières découvertes en termes de recherche fondamentale, préclinique et translationnelle en oncologie, rassemble des milliers de chercheurs du 20 au 23 juin à Séville en Espagne. Pour cette édition, l'Institut Curie, acteur de référence dans la recherche et la prise en charge des cancers, participe à travers l’intervention de Fatima Mechta-Grigoriou et Elisabetta Marangoni lors de symposiums sur des thématiques clés en oncologie. Les chercheuses y partagent leur expertise et récents travaux prometteurs dans la lutte contre le cancer.

Exploiter la diversité des fibroblastes associés au cancer pour contrer la résistance à l’immunothérapie

Fatima Mechta-Grigoriou

Fatima Mechta-Grigoriou anime une session au sein du symposium “How the Cancel Cell Instructs the Host Cells”, le 21 juin, autour des fibroblastes associés au cancer (ou CAF). En effet, les fibroblastes, cellules de soutien des tissus dans l’organisme, peuvent être détournées par les cellules tumorales pour participer au développement des cancers. A la différence des cellules tumorales ou immunitaires, ces cellules ne sont pas encore ciblées sur le plan thérapeutique. Fatima Mechta-Grigoriou, cheffe de l’équipe Stress et cancer et directrice de recherche Inserm au sein de l’unité U830 à l’Institut Curie, a récemment découvert qu’il existe une grande variété de CAF : certains sont peu réactifs et doivent être préservés, d'autres réagissent au contact des cellules tumorales qui les détournent à leur profit, tandis que certains sont immunosuppressifs et associés à la résistance aux immunothérapies. Fatima Mechta-Grigoriou et son équipe cherchent désormais à étudier cette dernière population de fibroblastes. Grâce à des techniques de pointe associant les analyses sur cellule unique et en transcriptomique spatiale, les scientifiques visent à mieux comprendre leur localisation et leur mécanisme d’apparition afin de contrer leur émergence dans le micro-environnement tumoral. D’une autre part, ils étudient les marqueurs particuliers exprimés à la surface de ces fibroblastes spécifiques pour, in fine, parvenir à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour lutter contre la résistance aux immunothérapies et restaurer leur efficacité.

Présentation : “Role of stromalheterogeneity in immunosuppression and resistance to treatment in cancer.”
Symposium “How the Cancel Cell Instructs the Host Cells” », le 21 juin à 16h10.

En savoir plus sur les travaux de Fatima Mechta-Grigoriou :

 

Le métabolisme dans l'écosystème du cancer

Elisabetta Marangoni

Elisabetta Marangoni, chercheuse au sein du département de recherche translationnelle de l’Institut Curie, donne une présentation orale sur le rôle du métabolisme dans les cancers du sein métastatiques, lors du symposium “Metabolism in the Cancer Ecosystem”. Au programme : plusieurs sessions révélant les dernières découvertes autour des liens entre métabolisme et mécanismes impliqués dans le cancer.

Présentation : “Oxidative phosphorylation is a metabolic vulnerability of treatment resistant ER positive metastatic breast cancers.”
Symposium “Metabolism in the Cancer Ecosystem”, le 21 juin à 9h25.

En savoir plus sur les travaux d’Elisabetta Marangoni :

 

► Découvrir le programme complet du congrès