La gestion des effets secondaires

Nathalie Oudar
30/03/2017
Partager
Les patients peuvent ressentir des effets désagréables et indésirables pendant leurs traitements anticancéreux et-ou immédiatement après. Ce sont les effets dits "secondaires" tels que nausées, vomissements, chute des cheveux, bouffées de chaleur…. L’équipe médicale ou soignante dispose le plus souvent de solutions pour les prévenir, les atténuer voire les soigner.
Effets secondaires traitements cancer

Pendant les traitements comme les chimiothérapies, radiothérapies, thérapies ciblées, immunothérapies…, des consultations avec votre médecin référent et les équipes des hôpitaux de jour sont prévues pour aborder les effets indésirables et dispenser conseils et recommandations.

  • Une hygiène du corps adaptée (crème, shampoing et savon doux ou neutre, séchage doux, vernis à ongle, hygiène de la bouche…) permet d’atténuer certaines conséquences des traitements sur la peau ou les muqueuses. Certains médicaments peuvent aussi aider. L’équipe médicale et soignante conseille chaque patient selon son traitement avec des fiches d’information, ateliers éducatifs ou applications mobiles.
  • Des conseils diététiques pour des habitudes alimentaires adaptées sont dispensés par le médecin référent, en consultation diététique ou des outils dédiés.
  • La douleur, l’anxiété voire la dépression doivent être dépistées, évaluées et traitées. Elles peuvent entraîner des troubles du sommeil et-ou de l'alimentation. N'hésitez pas à en parler à votre équipe médicale et soignante. Un accompagnement médical peut être proposé.

Des consultations dédiées à l’Institut Curie

  • Une consultation médicale d’onco-fertilité est proposée à chaque patiente de l’Institut Curie (Paris et Saint-Cloud) en âge de procréer chez laquelle un cancer a été diagnostiqué.
    • Elle permet d’anticiper les effets secondaires sur la fertilité et selon les cas de la préserver pour un projet de grossesse ultérieur (stimulation ovarienne, congélation d’embryons, prélèvement et cryo-congélation d’ovocytes ou de tissu ovarien…).
    • Elle propose d’aborder la contraception pendant les traitements qui seraient, pour la plupart, très risqués pour le foetus.
  • Une consultation douleur est proposée par le département de Soins de support (Paris et Saint-Cloud) pour les patients qui ressentent des douleurs mal contrôlées.
  • Une consultation de psycho-oncologie est proposée (Paris et Saint-Cloud) pour les patients en faisant la demande, ou sur les conseils de l’équipe soignante
  • Une consultation infirmière de suivi de chimiothérapie orale (Cisco) est proposée (Paris) aux patients recevant un traitement anticancéreux oral ; leur sont délivrées les informations pratiques, en lien avec leur médecin traitant. Certains sont orientés vers le programme d’éducation thérapeutique dédié (lire plus bas).
  • Une consultation diététique est assurée par les diététiciens-nutritionnistes (Paris et Saint-Cloud) pour proposer une évaluation diététique, et par exemple des conseils en cas de dénutrition, de perte ou de prise de poids.

Des outils pour prévenir et agir

  • Le programme d’éducation thérapeutique (ETP) "Mieux vivre au quotidien avec la maladie", développé à l’Institut Curie (Paris) et autorisé par l’Agence régionale de santé en 2013, s’adresse aux patients sous anti-cancéreux oraux, qu’ils prennent à domicile. Sous forme d’ateliers, ce programme leur permet d’acquérir des connaissances, des savoir-faire (par exemple s’ils ont oublié un comprimé…), afin qu’ils soient capables de faire face à d’éventuelles difficultés (à qui s’adresser en cas d’effet inattendu…) et d’intégrer ce traitement à leur vie quotidienne.
  • L’application mobile myCurie est proposée aux patients par l’Institut Curie depuis 2016. Cette application mobile, accessible de tout support, leur fournit des informations pratiques et personnalisées. Elle dispose notamment d’une rubrique "effets secondaires possibles". Chaque patient peut ainsi y retrouver les éventuels effets du traitement qu’il suit, et les conseils pour lutter contre ceux-ci. A terme, les patients pourront enrichir leur dossier en saisissant des informations sur leur état de santé.
  • Des soins socio-esthétiques gratuits sont proposés par des socio-esthéticiennes aux centres de beauté (à Paris et à Saint-Cloud) et dans les hôpitaux de jour de médecine. Les professionnelles proposent également des ateliers gratuits (Maison des Patients et des Proches, Espace de rencontre et d’Information). Soins du visage, des mains, maquillage… participent à restaurer l’image corporelle altérée par les traitements (sécheresse cutanée, ongles abimés…) et la confiance en soi.

Recherche appliquée et essais cliniques

  • L’application Appli Chimio, testée dans le cadre d’une étude clinique par 400 patients d’établissements franciliens, est un programme de télé-suivi à domicile de patients sous chimiothérapie ou thérapie ciblée, porté par l’Institut Curie à la demande de l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France. Selon les symptômes déclarés par le patient sur l’application accessible de tout support, elle enclenche des alertes en fonction de leur nombre, leur sévérité, fréquence, durée et interférence avec la vie quotidienne, au réseau de santé ou au service d’oncologie.
En savoir plus