Actualité

Roland-Garros et l’Institut Curie : ça matche contre le cancer !

Cécile Charré
13/06/2016
Partager
Pour la quatrième année consécutive, l’Institut Curie a été l’invité privilégié de la Fédération française de tennis au tournoi de Roland-Garros 2016.
Roland-Garros et l'institut Curie

La Fédération française de tennis, sensibilisée à la lutte contre le cancer depuis plusieurs années déjà, a souhaité une nouvelle fois ouvrir les portes de l’un des mythiques tournois du Grand Chelem à l’Institut Curie.

La Journée des enfants de Roland-Garros

Samedi 21 mai : une date attendue avec grande impatience par 20 jeunes patients de l’Institut Curie conviés à assister à la Journée des enfants de Roland-Garros.

Dans une ambiance enthousiaste  et  quelque peu "bruyante" de plaisir, les enfants, adolescents et jeunes adultes du Département d’oncologie pédiatrique ont rejoint la tribune présidentielle du court Philippe-Chatrier pour une après-midi exceptionnelle. Deux équipes de sportifs ayant pour mission de relever des défis raquette en main se sont présentées sur la terre battue. Derrière les deux capitaines, Michaël Llodra et Philippe Candeloro, se sont affrontés, dans la bonne humeur, de grands sportifs issus de différentes disciplines.

Quelques invités d'exception parmi les favoris des tableaux masculin et féminin ont pris ensuite possession de la « piste » : Angelique Kerber, Fabio Fognini, Victoria Azarenka, Lucie Safarova et le numéro 1 mondial, Novak Djokovic. C'est ce dernier qui s’est chargé de boucler le spectacle, en donnant une leçon de tennis-pétanque inattendue avant d’offrir au public déjà conquis une séance d’entraînement en conditions réelles !

Le jeune Matthieu résume de façon concise mais juste le ressenti de tous ces jeunes et de leurs accompagnants.  Ce fût donc une après-midi festive et inoubliable où seul comptait le plaisir d’être hors les murs de l’hôpital, auprès des siens, pour partager un moment unique.

 

"Une Journée, une association" 

Jeudi 2 juin, à l’occasion d’une journée dédiée à l’Institut Curie par la Fédération française de tennis, 5 collaboratrices "Curie" ont été sollicitées pour assister aux quart de finales dames.

"Une très belle expérience au cours de laquelle j'ai pu partager un bout de ma vie de chercheuse avec les parrains et marraines qui soutiennent l'Institut Curie, tout en profitant d'un tennis de grande qualité à travers ce quart de finale féminin tout à fait serré", sourit Ana-Maria Lennon, immunologiste à l’Institut Curie

Sur le court central s’opposaient effectivement la numéro 1 Mondiale, Serena Williams, et la 35e, Yulia Putintsva. Un match réservant des échanges de belle intensité, la jeune et offensive joueuse  kazakhe ne se laissant nullement impressionner par l’Américaine, mais cédant finalement la victoire à son aînée.

L’occasion aussi pour les collaboratrices de faire plus ample connaissance et de découvrir les métiers des unes et des autres, en présence de l’une des marraines de l’Institut Curie, Cendrine Dominguez.

"Ce temps a permis un partage avec mes collègues de la recherche fondamentale et de l’immunothérapie très intéressant, puisque nous travaillons dans un même but mais avec des pratiques différentes", ajoute Claude Boiron, responsable du Pôle "après-cancer" du Département interdisciplinaire soins support en oncologie (DISSPO)

"Nous avons partagé nos expériences et idées sur les façons de sensibiliser à l'importance de la recherche dans notre société, s’enthousiasme Charlotte Proudhon, co-responsable de l'équipe Biomarqueurs tumoraux circulants du Département de recherche translationnelle à l’Institut Curie. Cela vaut aussi bien pour les avancées en termes de santé qu'au niveau de l'implication du public dans notre démarche et l'enthousiasme que cela véhicule."

"Cette journée nous a permis de rencontrer des femmes au destin passionnant, d’avoir des échanges animés dans un but commun de lutter contre le cancer et d'améliorer la prise en charge des patients", ajoute Isabelle Pasquié, physicienne au Centre de protonthérapie de l’Institut Curie