Actualité - Parcours patient

Double distinction pour Anne Vincent Salomon

Céline Giustranti
22/06/2016
Partager
C’est un doublé pour la pathologiste Anne Vincent-Salomon. En ce mois de juin, elle se voit décerner Prix du comité des Yvelines de la Ligue contre le cancer et Prix de l’association Avec les femmes d'action (Alfa) pour ses recherches sur les anomalies moléculaires des différentes formes de cancers du sein.
 Portraits chercheurs - binôme Salomon et Chavrier

Binôme Anne Vincent-Salomon, médecin-chercheur Pathologiste, spécialisée dans le diagnostic des cancers du sein, et Philippe Chavrier, chercheur; il dirige l'équipe «Dynamique du Cytosquelette et de…

Parler du Dr Anne Vincent Salomon est aussi une occasion de mettre à l’honneur son métier de pathologiste. Son rôle est de déterminer la nature exacte des tumeurs, leur stade et leur potentiel évolutif afin de déterminer le traitement le plus pertinent à proposer aux patients.  

Parallèlement à son activité médicale, le Dr Vincent Salomon effectue des recherches ans le laboratoire Génétique et biologie des cancers (Inserm/Institut Curie) dirigé par Olivier Delattre dans le cadre d’un Interface Inserm. Au cours de ses années de recherche, Anne Vincent-Salomon a entrepris d’identifier les anomalies moléculaires pouvant exister entre différentes formes rares de cancer du sein d’une part, et de décrire les anomalies moléculaires associées à la progression tumorale d’autre part. Ces travaux sur l’hétérogénéité inter-tumorale et son engagement pour la santé des femmes sont à l’origine des deux prix qu’elle vient de recevoir : le Prix du comité des Yvelines de la Ligue contre le cancer et le Prix de l’association Alfa pour ses recherches sur les cancers du sein.

Travail d’équipe

Ces récompenses sont le fruit de son travail de médecin-pathologiste et d’un travail d’équipe de longue haleine. Avec Nadège Gruel, Vanessa Benhamo, Gaëlle Pierron et Virginie Raynal dans le laboratoire de Génétique et biologie des cancers, elle cherche à établir les liens entre profil moléculaire et pronostic de certains cancers du sein. Avec deux autres chercheurs de l’Institut Curie, Philippe Chavrier et Laetitia Fuhrmann, elle a aussi coordonné le programme Invasion et Motilité cellulaires. Anne Vincent-Salomon est également la pathologiste française référente pour le consortium international de séquençage du génome des cancers du sein (ICGC) qui vient récemment de publier les analyses du génome entier de 560 tumeurs du sein et pour le groupe français ICGC, initié par l’INCa sous la direction du Pr Gilles Thomas et maintenant porté par Alain Viari (Synergie Lyon Cancer et INRIA), qui s’intéresse au séquençage du génome entier de carcinomes du sein HER2 amplifiés.

Aujourd’hui, responsable du Pôle pathologie, génétique, immunologie (Pôle de médecine diagnostique et théranostique), elle poursuit ses activités de diagnostic et de recherche. "Car seule une connaissance approfondie du profil morphologique et moléculaire des différentes formes de cancers du sein permettra de prescrire sciemment le meilleur traitement à chaque patiente", conclut-elle.

Copyright : Christophe Hargoues / Institut Curie

En savoir plus