Actualité - Cancers du sein

Améliorer le quotidien des femmes opérées

Nathalie Oudar
25/10/2016
Partager
Toiles de Mayenne, à la fois tisseur et éditeur, s’investit auprès des femmes pour faciliter leur mobilité après une chirurgie du sein.
Sac Redon - Toiles Mayenne

Sac Redon - Toiles Mayenne

"Quand nous avons été contactés par la Fondation Elle pour nous présenter le projet de l’Institut Curie, nous avons immédiatement été sensibles à la portée de la création de ce sac pour aider les femmes opérées d’un cancer du sein, se remémore Dominique Tourneux, responsable d'atelier à Toiles de Mayenne. L'effectif de l'entreprise compte essentiellement des femmes, nous sommes toutes concernées. L'équipe de la confection est très fière de prendre part à ce projet. En espérant que ce petit sac les aide à continuer dans la joie de vivre avec ces quelques fleurs!"

Une chaîne de volontés solidaires pour l’amélioration du confort

L’idée de créer un sac pour accompagner les femmes après une opération chirurgicale d’un cancer du sein est née de l’esprit créatif d’Henriette Miro, professeure de maroquinerie. "C’est lors d’une visite à ma sœur opérée à l’Institut Curie que j’ai constaté qu’elle se déplaçait avec sa bouteille de drain à bout de bras, dans un sac en papier, raconte-t-elle. J’ai alors proposé à mes lycéens comme projet pédagogique de confectionner des sacoches en tissu lavable avec une sangle d’épaule. Les élèves ont eu beaucoup d’honneur et de plaisir à apporter du confort aux patientes et à offrir 50 sacs. Nous espérons que notre démarche aidera ces femmes à rester debout et actives malgré la maladie."

"Quand Henriette Miro est venue me voir avec le prototype d’un "sac à redon", j’ai tout de suite été emballée, reprend le Dr Séverine Alran, responsable de l’unité de Chirurgie ambulatoire à l’Institut Curie. Quelle idée formidable de permettre aux femmes de se déplacer avec leur drain tout en restant à la mode ! C’est faire un pas de plus vers la dédramatisation de la maladie." Déjà, le fait que l’intervention chirurgicale se fasse en hôpital de jour rassure, aide à relativiser la gravité de la maladie et à surmonter le choc du diagnostic tout récent. Toutes pathologies confondues, la majorité des patients apprécie de pouvoir arriver le matin de l’intervention et rentrer à la maison le soir si tout va bien. La chirurgie ambulatoire est un progrès en qualité de vie. Elle aide les patients et les patientes à faire face et à être acteur de leur guérison.

Sac Redon - Toiles Mayenne
Sac Redon - Toiles Mayenne
Atelier Toiles de Mayenne
Atelier Toiles de Mayenne

Toiles de Mayenne, le mécène qui transforme le prototype en réalité… 

A la fois tisseur et éditeur, manufacture et marque, Toiles de Mayenne a ainsi adapté, les sacs à redon pour que les femmes, qui se voient poser un drain sur leur plaie à la suite de leur opération, puissent se déplacer plus facilement avec ce sac en bandoulière et rester féminine dans la maladie.

Avant, les patientes portaient à bout de bras le sac contenant leur redon… Désormais, le sac en bandoulière pratique et esthétique n’altère ni leur autonomie ni leur élégance.Grâce au progrès de la chirurgie, les modes de prises en charge ont en effet évolué. Ainsi l’Institut Curie a pu développer la chirurgie ambulatoire tout particulièrement pour les femmes opérées d’un cancer du sein localisé : 51 % des interventions de chirurgie sont désormais faites en hôpital de jour à l’Institut Curie. Avec pour objectif 70 % en 2020.

Grâce à l’engagement de Toiles de Mayenne, l’équipe hospitalière de l’Institut Curie pourra proposer ce sac à toutes les patientes atteintes d’un cancer du sein opérées à l’Institut Curie. Remis à l’occasion d’Octobre rose 2016, les 200 premiers sacs à redon Toiles de Mayenne seront offerts aux patientes opérées. Ils faciliteront la mobilité de ces femmes éprouvées par la maladie et les traitements tout en leur permettant de conserver leur féminité. Car la maladie et les traitements peuvent bouleverser l’image que les femmes ont d’elles-mêmes et leur estime de soi. Elles ont tendance à se dévaloriser physiquement et vont parfois jusqu’à perdre l’envie de s’occuper d’elles-mêmes. Permettre à la mode de réinvestir leur quotidien médicalisé, c’est faire en sorte que, malgré cette épreuve, elles puissent préserver leur féminité.

En savoir plus

Toutes les femmes se souviennent des quelques jours avec leur redon

Aujourd’hui, 80 % des femmes diagnostiquées pour un cancer du sein sans métastases sont opérées pour enlever la tumeur (tumorectomie) ou le sein entier (mastectomie). La chirurgie est une épreuve, d’autant que celle-ci peut ébranler l’image qu’elles ont d’elles-mêmes et leur confiance en soi.

Dans certains cas, le chirurgien pose un drain de redon, aussi appelé redon. Il s’agit d’un petit tube reliant la plaie à un flacon qui permet d’aspirer la lymphe et les autres sécrétions. Les patientes peuvent le garder jusqu’à 5 jours après l’opération chirurgicale. Si elles se déplacent, c’est donc avec le flacon.