Actualité - Evénement

L’Institut Curie prend officiellement part au Health Data Hub 2019

Anne Coppola
10/05/2019
Partager
Les 10 lauréats du premier appel à projets Health Data Hub 2019 ont été annoncés par le ministère des Solidarités et de la Santé. L’Institut Curie est mis à l’honneur en tant que co-porteur du projet Deep.Piste, visant à évaluer l’apport de l’IA dans le dépistage organisé du cancer du sein.
Health Data Hub

Il y a un an, le Président de la République lançait le plan sur l’intelligence artificielle et le Health Data Hub. Sa mission ? Rassembler des données de santé anonymisées et faciliter leur mise à disposition. L’objectif étant de développer la recherche médicale à partir des données de santé et de leur analyse au service de l’amélioration des soins.

189 projets ont été proposés par des promoteurs très variés, comme des organismes de recherche, des établissements de santé, des professionnels de santé, des associations de patients, des industriels et des start-up.

Issus d’un jury composé d’experts de la santé, de la recherche et de l’intelligence artificielle, 10 projets ont été sélectionnés pour bénéficier de l’accompagnement spécifique du Health data Hub en termes de compétences, d’appui technologique et de conseils technico-réglementaires. Les critères de choix ont été la maturité, leur caractère innovant en matière d’exploitation des données, leur intérêt public, les bénéfices potentiels attendus, leur contribution à la constitution du catalogue des données du Hub et au partage des données. Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a tenu à saluer ces dix projets et à rappeler les atouts considérables de la France : qualité de la recherche médicale, place des mathématiques appliquées, richesse des bases de données, « autant d’atouts qui doivent faciliter l’innovation et accroitre l’offre pour faire de la France un des leaders des données de santé. »

L’Institut Curie et le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers en Occitanie coordonneront le projet Deep.Piste, porté par Francisco Orchard, responsable unité data science au sein de la société Epiconcept. Ce projet vise à évaluer l’apport de l’intelligence artificielle dans le dépistage organisé du cancer du sein. Il s’appuiera pour cela sur la base de données e-SIS de dépistage de Cancer du Sein des départements du Gard et de la Lozère, comportant plus de 250 000 images annotées, enrichies par les données médico administratives, dans le but de réduire le nombre de faux négatifs.

Avec 11 883 décès estimés en 2017, le cancer du sein tue plus de femmes que tout autre cancer en France. Le dépistage précoce permet une baisse de 21% de la mortalité.

Pour aller plus loin