Actualité - Médecine de précision

Faire de la médecine de précision une réalité pour tous

Céline Giustranti
11/05/2016
Partager
Thérapie ciblée, big data, bioinformatique... L’avènement de ces nouvelles approches a marqué l’essor de la médecine de précision. Grâce à ces avancées, plusieurs cancers ont déjà vu leur pronostic et leur prise en charge s’améliorer. Explications en vidéo par le Pr Christophe Le Tourneau et le bioinfomaticien Philippe Hupé.
Recherche Clinique à l'Institut Curie - Consultation du Dr Christophe LE TOURNEAU
Recherche Clinique à l'Institut Curie. Consultation du Dr Christophe LE TOURNEAU, oncologue médical, responsable des essais précoces à l'Institut Curie. La recherche clinique désigne l’ensemble des recherches médicales menées sur l’être humain. Elle a pour objectif de faire progresser les traitements tout en diminuant leurs inconvénients. Préoccupation majeure des soignants de l'Institut Curie, cette recherche de nouveaux traitements nécessite la mise en commun de nombreuses compétences.

Aujourd’hui, la médecine est dite de précision en cancérologie. Les informations biologiques de la tumeur et de son environnement participent désormais à la prévention, au diagnostic et au choix des  traitements.

Cette nouvelle ère de la médecine repose sur des plateformes de génétique moléculaire, le développement de séquenceurs à haut débit et des moyens d’analyse de ces données (big data), la formation des spécialistes (médecins, biologistes, techniciens, bioinformaticiens, etc.).

Avant il fallait plusieurs mois pour établir la carte génétique d’une tumeur. Aujourd’hui, elle peut être effectuée à l’Institut Curie en moins de 4 semaines, soit un temps compatible avec les décisions cliniques. Il s’agit d’identifier si la tumeur possède un talon d’Achille, c’est-à-dire une anomalie moléculaire éligible pour une thérapie ciblée.

A l’heure des thérapies ciblées

Les thérapies ciblées s’attaquent à des cibles spécifiques des cellules cancéreuses, épargnant les cellules saines. L’établissement de la carte génétique de la tumeur n’est que le début d’une longue enquête pour déterminer si une thérapie ciblée pourra être proposée aux patients. Au total, c’est plus d’une centaine d’anomalies qui sont recherchées au sein de la tumeur.

Avec l’essor de la génétique, le médecin ne peut plus travailler seul. Il doit tenir compte des résultats d’analyses moléculaires complexes qui nécessitent une concertation entre biologistes, bioinfomaticiens, généticiens, pathologistes...

Découvrez en vidéo cette nouvelle ère de la médecine qui repose sur l’alliance entre les médecins et les chercheurs.