Actualité - Epigénétique et génétique

La Pr Edith Heard élue directeur général de l'EMBL

Webmaster
28/06/2017
Partager
En 2019, le cinquième directeur général de l'EMBL sera la Professeure au Collège de France Edith Heard. La scientifique de renommée internationale poursuit sa carrière à la direction de l’une des plus grandes institutions européennes de recherche en biologie moléculaire.
Edith Heard
Edith Heard

L’EMBL est une structure européenne de recherche ayant pour vocation le développement de recherches en biologie. Les 1600 collaborateurs de l’organisation internationale, innovante et interdisciplinaire sont présents sur six sites en Europe : Heidelberg (siège) en Allemagne, Barcelone (Espagne), Grenoble (France), Hamburg (Allemagne), Hinxton (Royaume-Uni) et Monterotondo (Italie). Fondée en 1974, l’EMBL est une organisation inter-gouvernementale financée par ses états membres.

Le Conseil de l’EMBL, composé de chercheurs de premier plan et de responsables scientifiques de 11 pays, a élu à l'unanimité Edith Heard en tant que cinquième directeur général de l'organisation. Son mandat commencera le 1er janvier 2019.

« Je suis extrêmement honorée d'avoir l’opportunité de servir la science européenne en tant que directeur général de l'EMBL » se réjouit la Pr Edith Heard. « En tant que citoyenne profondément engagée en Europe, je m'efforcerai de promouvoir l'excellence scientifique et le service à la communauté scientifique qui caractérise l'EMBL. Mon ambition est de confirmer la place de l’institution à l’avant-garde de la recherche internationale, de produire les leaders de demain et de nourrir un esprit de recherche et de formation propice à la découverte et à l'innovation. J'ai l'intention de travailler en étroite collaboration avec le Conseil consultatif et le Comité consultatif scientifique de l'EMBL, ainsi que les chefs d'unité et d'équipe, afin que nous puissions élaborer ensemble les meilleurs plans d'action pour que mon mandat soit un succès. En attendant, j'espère pouvoir mener à bien encore plein de choses à l’Institut Curie avant et après mon départ ! »

Le directeur du centre de recherche de l’Institut Curie, Geneviève Almouzni, collègue et amie, a également salué cette décision : « c'est un merveilleux choix et un honneur pour l'Institut Curie de contribuer avec un membre admirable de notre communauté à l'avenir d'une organisation européenne majeure. Comme toujours, je serai heureuse de travailler avec Edith pour une transition réussie. Je suis ravie que nous puissions construire cela pour le futur ! »

L’équipe d’Edith Heard étudie à l’Institut Curie le décryptage du mécanisme d’inactivation du chromosome X, modèle extrêmement pertinent pour étudier la dynamique de l’expression des gènes pendant le développement et la différenciation cellulaire, mais aussi lors de la cancérogenèse. L’environnement d’une cellule à l’autre est différent et chacune exprime certains gènes choisis parmi l’ensemble du patrimoine génétique. Comment s’opère cette sélection dans le chromosome X ou ailleurs dans les cellules ? L’équipe a notamment découvert un nouveau niveau d'organisation des chromosomes : les régions d'associations topologiques, dans lesquelles se regroupent les gènes qui doivent être régulés de manière coordonnée au cours du développement de l’embryon, mais aussi à l’âge adulte.

Iain Mattaj, actuel directeur général de l'EMBL, souligne qu’« Edith a une énorme crédibilité en tant que scientifique de premier plan en Europe et dans le monde entier. Son expérience en biologie cellulaire et développementale ainsi qu’en génomique fait d’elle une scientifique parfaite pour l’EMBL. Elle est également un leader accompli avec une vision européenne forte. À l'Institut Curie, Edith a démontré sa capacité à choisir et à conseiller d'excellents jeunes chefs d’équipes. J'ai toute confiance dans sa capacité à diriger l'EMBL vers des succès futurs. » 

La professeure Heard est actuellement directrice de l'unité Génétique et Biologie du Développement, responsable de l’équipe Epigenèse et Développement des Mammifères (CNRS/Inserm/Institut Curie) à l'Institut Curie et occupe la chaire de l'épigénétique et de la mémoire cellulaire au Collège de France depuis 2012. Elle a étudié les sciences de la vie à l’Université de Cambridge, avant d’effectuer un doctorat sur le cancer à « l’Imperial Cancer Research Fund » à Londres. Depuis, Edith a travaillé à l'Institut Pasteur à Paris, au Laboratoire Cold Spring Harbor à New York et à l'Institut Curie à Paris. Elle a été nommée membre de la « Royal Society » en 2013 pour ses découvertes majeures en épigénétique. Elle est également membre de l'Organisation Européenne de Biologie Moléculaire (EMBO), bénéficiaire de deux financements Advanced Investigator de l'European Research Council (ERC) et a été honorée par de nombreux prix comme le Prix Jean Hamburger, le Grand Prix de la Fondation pour la Recherche Médicale et, plus récemment, le Prix 2017 de la Société européenne de génétique humaine.