Actualité - COVID-19

Abivax : son candidat médicament déclaré « priorité nationale de recherche » pour sa lutte contre la Covid-19

Institut Curie
05/01/2021
Partager
Abivax, biotech issue de la collaboration entre l’Institut Curie et l’IGMM, a annoncé ce 22 décembre 2020, l’obtention du statut de "priorité nationale de recherche" pour l’essai clinique de son candidat médicament ABX464 visant à prévenir l'inflammation pour les patients atteints de la Covid-19, délivré par le gouvernement français.
Abivax & Covid-19

Abivax, biotech issue de la collaboration entre l’Institut Curie et l’Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier (IGMM), a annoncé ce 22 décembre 2020, l’obtention du statut de "priorité nationale de recherche" pour l’essai clinique (miR-AGE) de sa molécule ABX464 visant à prévenir l'inflammation pour les patients atteints de la Covid-19, délivré par le comité de pilotage des essais thérapeutiques du gouvernement français. Abivax est une société biopharmaceutique au stade clinique qui exploite ses multiples plateformes de développement de médicaments pour traiter les patients atteints de maladies inflammatoires, d’infections virales et de cancers.

ABX464 : molécule phare issue de l’Institut Curie

L’Institut Curie est associé à cette avancée majeure et prometteuse puisqu’Abivax - initialement dénommée Splicos - a été fondée sur des résultats obtenus lors d’un criblage de la chimiothèque de l’Institut Curie, dont la molécule ABX464 est issue. Pilotée par Florence Mahuteau-Betzer, cette collection de petites molécules contient plus de 10 000 substances permettant de tester en haut débit des candidats médicaments.

Cette avancée d’une société dont le produit principal est issu des travaux de chercheurs de l’Institut Curie témoigne de l’importance de la valorisation de la recherche auprès des entreprises (Technology Transfer) pour renforcer l’arsenal thérapeutique. Depuis sa création en 2009, Abivax (précédemment Splicos) développe sous licence de l’Institut Curie, du CNRS et de l’Université de Montpellier des produits basés sur un portefeuille de plus de 20 brevets et développe ses projets au travers de plusieurs contrats de R&D sur le site de l’Institut Curie à Orsay

précise Amaury MARTIN, PhD, Directeur Valorisation et Partenariats Industriels et Directeur du Carnot Curie Cancer.

Une lueur d’espoir pour la lutte contre la Covid-19

Lors des essais cliniques et précliniques, le candidat médicament phare d’Abivax, ABX464, a démontré un triple effet particulièrement innovant en terme de lutte contre la Covid-19, comme l’explique Florence Mahuteau-Betzer :

La molécule d’Abivax a une triple action inédite liée à un effet antiviral, anti-inflammatoire ainsi qu’un effet de réparation tissulaire. Ceci pourrait se révéler hautement bénéfique pour traiter des patients à risque élevé et âgés atteints de la Covid-19.

De plus, avec son mécanisme d’action unique (augmentation de l’expression d’un micro-ARN spécifique ; miR-124) et son administration orale facile, ABX464 a le potentiel de prévenir et traiter l’« orage cytokinique » et l’hyper-inflammation conduisant au syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et au décès des patients atteints de la Covid-19.

L’essai atteint aujourd’hui sa phase 2b1/32, et est déclaré « Priorité nationale de recherche » par le comité ad-hoc de pilotage national des essais thérapeutiques et autres recherches (CAPNET). Ce comité, conseillé par le conseil scientifique REACTing, a été créé par le gouvernement français afin d’identifier les études cliniques Covid-19 les plus prometteuses et à fort impact. Le but est d’aider les investigateurs à concentrer leurs efforts de recrutement sur ces études prioritaires et de rendre les premiers résultats disponibles dans les meilleurs délais.

Dans l’hypothèse où les résultats de l’étude de phase 2b/3 d’ABX464 dans la Covid-19, attendus pour le deuxième trimestre 2021, seraient positifs, Abivax sollicitera immédiatement en 2021 une approbation pour commercialisation dans les principales zones géographiques, tout en préparant le changement d’échelle de production industrielle et la commercialisation potentielle d’ABX464.

L’administration orale du candidat médicament se révèle particulièrement avantageuse puisqu’elle pourrait potentiellement éviter des hospitalisations et alléger la pression qui pèse sur les systèmes de santé. Autre avantage : le mécanisme d’action d’ABX464 ne devrait pas être impacté par d’éventuelles mutations du virus.

La molécule ABX464, composé le plus avancé d’Abivax, a déjà fait ses preuves pour sa capacité à réduire les réservoirs viraux chez les patients souffrant du VIH, en complétant deux études cliniques de phase 2a1. A ce jour, ABX464 est en développement clinique dans une étude de phase 2b dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), dans une étude de phase 2a dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR), et une étude pivot de phase 2b/3 dans la maladie de Crohn est en préparation.

 

 

1. Phase 2 : divisée en deux étapes, la phase 2a qui étudie le dosage du traitement et la phase 2b qui évalue son efficacité. Elle est effectuée sur un nombre limité (de 100 à 200) de patients.

2. Phase 3 : phase d’étude comparative d'efficacité également appelée « étude pivot ». En cas de positivité, elle conduit à une demande d'autorisation de mise sur le marché.

Communiqué de presse
En savoir plus