Actualité - Distinction

Olivier Delattre reçoit un ERC Synergy Grant avec le projet «kill or differenciate»

Anne Coppola
14/10/2019
Partager
Le Dr Olivier Delattre, pédiatre et chercheur à l’Institut Curie, vient de recevoir un ERC Synergy Grant du Conseil européen de la recherche. Ce financement va lui permettre de percer les secrets des signaux entre les cellules tumorales et leur environnement avant qu’elles ne deviennent métastatiques. Avec l’espoir de mettre en place de nouvelles stratégies thérapeutiques contre le cancer, moins lourdes en effets secondaires.
Olivier Delattre

Des millions de nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque année et nous ne savons pas encore tous les traiter efficacement. Jusqu'à présent, la stratégie la plus efficace pour lutter contre la maladie consiste à attaquer et à détruire les cellules tumorales. Mais que se passerait-t-il si, au contraire, nous pouvions agir sur la nature même de la cellule, en modifiant son caractère agressif et en évitant les conséquences des thérapies invasives actuelles ?

Le projet sera financé à hauteur de 9,3 millions d'euros

Grâce à leur nouvelle subvention ERC Synergy Grant, les professeurs Igor Adameyko, Susanne Schlision, Peter Kharchenko et Olivier Delattre intégreront des techniques moléculaires et statistiques innovantes ainsi que la bioinformatique, afin de trouver un moyen d’agir sur la nature cancéreuse des cellules elles-mêmes. Leur idée est d’empêcher l'évolution naturelle des cellules cancéreuses vers la phase métastatique, processus qui est insuffisamment contrôlé par les traitements actuels.

Un travail interdisciplinaire, la clé du puzzle des nouveaux traitements du cancer

Pour ce faire, ils travailleront à comprendre les signaux que les cellules tumorales échangent entre elles et avec l’environnement, et comment ces signaux conduisent à la différenciation cellulaire. S'ils arrivent à comprendre les secrets de ces messages, ils pourront les utiliser pour déclencher les modifications cellulaires souhaitées et changer la nature du cancer.

Le professeur Adameyko est biologiste du développement à l'Université de médecine de Vienne. Le professeur Schlisio est biologiste du cancer à l’Institut Karolinska, en Suède. Le professeur Kharchenko est basé à la Harvard Medical School aux États-Unis. Biologiste en informatique, il est réputé pour ses études sur les méthodes mathématiques d'analyse unicellulaire. Enfin, le Dr Delattre est pédiatre et généticien du cancer à l’Institut Curie en France. Il est directeur de recherche à l’Inserm et directeur de l’unité de recherche mixte Inserm/Institut Curie « Unité cancer, hétérogénéité, instabilité et plasticité (CHIP) » et directeur du centre d’Oncologie SIREDO (Soins, Innovation, Recherche en oncologie de l’Enfant, de l’aDOlescent et de l’adulte jeune). Il est également responsable de l’Unité de Génétique Somatique du service de Génétique Oncologique de l’Institut Curie.